Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

CHRONIQUE - Le douzième chapitre

Jérôme Loubry
Thriller - Policier - Suspense
Éditions Calmann Lévy
Paru le 19 septembre 2018
360 pages
 

Été 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables.

Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît.

30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les évènements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire.
 
Extrait
 
Ce lundi, donc, alors que je me servais un deuxième café (juste avant le traditionnel passage de la vieille dame), le téléphone de la maison a retenti. À cet instant, cette simple sonnerie ne représenta qu'un détail mineur, et eut pour effet non pas de m'inquiéter (comment aurais-je pu savoir?), mais de me rappeler l'importance de brancher le répondeur dès le lever.
Un titre et un quatrième de couverture plus qu'intrigants ont été à l'origine de l'intérêt que j'ai porté à ce roman de Jérôme Loubry.
 
Le schéma narratif entre présent et passé a été très bien maîtrisé par l'auteur et le suspens porté par des personnages bien construits m'ont fait passer un excellent moment de lecture.
 
Le douzième chapitre intrigue et vous pousse à tourner les pages avec avidité jusqu'au dénouement qui est surprenant. Il fait partie de ces romans que l'on n'oublie pas, qui marquent vos heures de lecture par son originalité.
 
En conclusion, secrets, manuscrit énigmatique, retour dans le passé... , des éléments qui match avec moi et encore plus lorsque l'auteur maîtrise sa petite cuisine sous une plume très agréable et claire. J'espère bientôt lire "les chiens de détroit" du même auteur.
 

Une plongée suffocante dans les entrailles pourrissantes de Détroit, devenue cimetière de buildings Novembre 1998. Le corps du petit Peter est découvert dans un buisson de Palmer Park. Il a été enlevé, étranglé puis déposé là par un homme dont la taille, d’après les rares indices récoltés, dépasse de loin celle du commun des mortels. L’enquête est confiée à l’inspecteur Stan Mitchell, alias « le Molosse », un flic violent banni de Washington et exilé à Détroit, cette cité géante autrefois gloire de l’industrie automobile devenue capitale du crime et qui, chaque jour, sombre un peu plus dans la décrépitude. Bientôt, les enlèvements se multiplient et la presse commence à parler du « Géant de brume », croquemitaine terrifiant dévoreur d’enfants décrit par un témoin anonyme. Et tandis que la police patine, que Détroit se vide de ses habitants, Mitchell s’enfonce toujours un peu plus dans l’alcool et la solitude… L’affaire lui est retirée puis, avec le temps, à l’image des maisons de Détroit, abandonnée et oubliée. Quinze ans plus tard, les disparitions recommencent. Mitchell qui a réussi à arrêter la spirale de sa déchéance est à nouveau sur le coup, épaulé par une jeune inspectrice récemment arrivée en ville, Sarah Berkhamp. Grâce à eux, le tueur, un géant placide nommé Simon Duggan, est enfin arrêté. Deux enfants n’ont toujours pas été retrouvés et sont peut-être encore en vie. Mais Duggan refuse de coopérer. Il ne veut parler qu’à Sarah. Pour sauver les enfants, la jeune femme va devoir écouter les fantômes du passé…

LA MACHINE À REMONTER LE TEMPS Mars 2018


BOOK HAUL MAI 2020