Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

Übel Blatt 2

DANS MA PAL
Manga - Seinen
Aventure - Heroïc Fantaisy
Conseillé 16 ans
VF: 18 volumes (en cours)
VO: 19 volumes (en cours)


Etorouji Shiono
Editions Ki-hoon
Paru le 27 septembre 2007
208 pages

Après une traversée des ténèbres de vingt ans, voici enfin l’heure du face à face avec Glenn, le premier des sept héros ! Submergé par la haine et le souvenir des tortures endurées, Köinzell dégaine l’épée de la vengeance.
Mais aussitôt, le destin lui joue un tour imprévu…
 
Revue de presse
 
Le mur qui séparait Koinzell de ses bourreaux a été abattu, il peut désormais leur faire face et réclamer vengeance. Mais face à Glenn il perd tout contrôle et se fait maîtriser...il lui faudra encore attendre avant de leur faire payer leur crime. Pire encore, il subit une terrible humiliation, en recevant le « pardon » de ses assassins… Koinzell est abasourdi, mais il va devoir se reprendre, des soldats mènent des exactions au nom de l'un de sept héros. Koinzell reprend alors son épée !

Ce qui nous est proposé en début de tome s'avère vraiment intéressant : loin de plonger dans une vengeance précipitée, et contre toute attente au vu des événements rapides du tome précédent, l'auteur confronte Koinzell aux sept hommes contre lesquels il dirige sa vengeance pour mieux le frustrer ! Ce n'est peut-être pas un procédé narratif totalement nouveau, mais il a le mérite d'être diablement efficace.
Il faudra attendre encore un peu avant d'assister à la vengeance de notre héros. D'abord il va retrouver Ato, la jeune fille rencontrée dans le tome 0, ayant assisté au meurtre de son frère par Koinzell. Et bien que son aîné n'était plus qu'un pantin, elle souhaite faire payer au semi-elfe ce qu'elle considère comme un crime.
On voit ici toute l'ironie de la situation, Koinzell uniquement animé par la vengeance qui devient à son tour la cible d'une vengeance. Preuve qu'un chemin sanglant sera le sien.
Si l'idée était bonne, le traitement se veut plus naïf, après une petite discussion et la prise de conscience d’intérêts communs, Ato cesse bien vite d'être haineuse envers notre héros… L'auteur ne s’embarrasse pas trop de complexité.
Et pourtant par la suite il va nous proposer un personnage ambivalent vraiment intéressant : Guéranpan. Se présentant comme une brute au physique imposant, d'apparence effrayante, ce dernier se montre en permanence prévenant et est victime de son physique. Cela apporte par moment une petite note comique qui vient alléger le titre, ce qui n'est pas pour déplaire.

Peepi va également avoir un rôle important, elle sera au centre d'une intrigue et des machinations des soldats peu scrupuleux. Une petite intrigue secondaire vient donc se greffer derrière la vengeance de Koinzell, ce qui vient enrichir le titre et évite de l'enfermer dans un carcan...plutôt plaisant.

A ce stade, si ce tome est celui proposant le moins d'action, c'est aussi le plus prenant du fait des bonnes idées qu'il propose, des idées plus originales que ce qu'on avait pu voir des premiers opus.
(Critique de www.manga-news.com)

Aucun commentaire:

J'AI LU - ROSA DOLOROSA de Caroline Dorka-Fenech

  Éditons La Martinière 288 pages Contemporain Bonjour à tous, J'espère que vous allez bien en ce mercredi et je vous reviens aujourd...