Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

CHRONIQUE - Le projet mars 1 / Au loin, une lueur

Andreas Eschbach
Science-Fiction
Éditions L'Atalante
Paru en janvier 2015
256 pages
 
Ils s'appellent Elinn, Carl, Ariana et Ronny, ils ont entre douze et quinze ans. On les a surnommés « les enfants de Mars », car sur Mars ils sont nés, sur Mars ils vivent, chez eux ils s'y sentent. Or en cette année 2086, l'an 36 depuis les premiers hommes sur la planète rouge, la menace pèse soudain que les autorités de la Terre abandonnent le projet Mars et la cité où vit la petite colonie autonome. Les « enfants de Mars » devront-ils quitter à jamais ce monde qu'ils aiment comme le leur ? Ce n'est pas l'opinion d'Elinn, elle qui continue de croire à l'existence des Martiens contre toute évidence. Certainement elle se joue son cinéma. À moins que...
 
 
Extrait
 
Imaginez. Vous naissez sur Mars. Vous y faites vos premiers pas. Vous y prononcez vos premiers mots.
 
Vous y commettez vos premières bêtises, vous y grandissez avec trois autres enfants de votre âge, vous avez une planète entière comme terrain de jeux et , un beau jour, quelqu'un se trouvant à plusieurs centaines de millions de kilomètres décide que vous devez partir.
 
J'avais repéré ce titre lors du visionnage de l'une des vidéos de ma copinaute Audrey de la chaîne "Audrey BookWorld". Les mois se sont écoulés mais j'ai gardé ce titre dans un petit coin de ma tête jusqu'à découvrir qu'il était disponible dans l'une des bibliothèques de ma région. Et c'est ainsi que j'ai plongé dans l'aventure de "Projet mars" avec ce premier tome.
 
Je vais commencer par vous parler de la plume de l'auteur qui a été traduite de l'allemand. J'ai trouvé un petit manque de fluidité à peine perceptible et un vocabulaire riche, voir un peu trop par moment étant donné que le roman est destiné à un lectorat Young adulte, c'est à dire d'après mes sources 15 - 25 ans. Alors oui, à 25 ans pas de soucis pour la compréhension du texte, mais à 15 ans c'est un peu moins sûr. J'ai également relevé pas mal de thermes techniques qui pourraient en lasser quelques uns d'entre vous mais rien d'insurmontable croyez-moi.
 
Après ce petit paragraphe un peu négatif je passe à l'autre revers de la médaille où je tiens à saluer les personnages très biens construits et attachants qui accompagnent cette histoire originale et addictive. Si vous arrivez à passer outre les petits points négatifs vous aurez droit à des heures de lectures passionnantes au cœur d'une histoire très originale. Ce premier tome met en place l'histoire sans trop de longueurs, parsemant des rebondissements bien dosés afin de vous accrocher jusqu'à la fin du livre, qui se termine évidement sur un retournement de situation plus qu'alléchant.
 
En conclusion, un très bon premier tome qui ouvre la route sur une suite qui promet d'être très intéressante et que je pense ne tardera pas à passer entre mes mains.
 



 




CLUB DE LECTURE Août 2020