Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

CHRONIQUE - La tête sous l'eau

Olivier Adam
Jeunesse
Éditions Robert Laffont
Paru le 23 août 2018
224 pages
 
Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l'air perdu. Il m'a pris dans ses bras et s'est mis à pleurer. Un court instant j'ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
Puis il s'est écarté et j'ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : " On l'a retrouvée. Merde alors. On l'a retrouvée. C'en est fini de ce cauchemar. "
Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n'en avions pas terminé.
 
Extrait
 
Il pleut. ça fait des jours qu'il pleut. Si tu savais comme c'est glauque ici. Mais c'est mieux comme ça. Au moins le temps et moi on s'accorde. "Il pleure dans mon cœur comme il pleut sur la ville..." Ce bon vieux Verlaine. Je sais. Tu l'as toujours trouvé trop sentimental. Et puis tu préfères Booba. Mais qu'Est-ce que tu veux, je suis d'humeur à me plaindre. À me vautrer dans la tristesse. D'humeur à lire de la poésie en écoutant des chanteurs barbus qui grattent leurs guitares en bois.
 
 
Ce roman m'a permis de découvrir Olivier Adam, un auteur que je n'avais jamais lu jusqu'à maintenant.

Ce roman jeunesse a rempli son rôle, offrant un bon suspense avec des personnages intéressants et bien construits autour d'un thème très actuel et contemporain.

Sous une plume agréable et une trame bien construite, l'histoire est prenante du début à la fin. Et c'est à ce moment la (à la fin) que j'ai été un peu déçue par le dénouement. J'aurais aimé y trouver autre chose en ce qui concerne "le coupable" mais c'est très personnel.

En conclusion, comme une brise agréable qui ne fait que passer ce roman m'a offert un bon petit moment de lecture, mais sans plus.
 

CLUB DE LECTURE Août 2020