Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

CHRONIQUE - Inexorable

Claire Favan
Policier - Thriller
Éditions Robert Laffont
Collection La bête noire
Paru le 11 octobre 2018
367 pages

Vous ne rentrez pas dans le moule ? Ils sauront vous broyer.

Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.
Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.
Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.
Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…
Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.


Extrait


En se regardant dans le miroir ce matin-là, Victor ressent le sentiment de dégoût envers lui-même qui ne le quitte pas beaucoup ces derniers temps. Non seulement il ment à sa famille et prend des risques qui pourraient le renvoyer en prison, mais en plus il apprécie cette partie de sa vie à laquelle il croyait avoir définitivement tourné le dos.

 
Une auteure bien en place dans le genre policier-thriller que je découvre avec Inexorable.
 
Après lecture de ce roman je tiens à dire que la couverture est très représentative du contenu de ce dernier.
 
Claire Favan a mis des mots au nom de toutes ces personnes qui après un mauvais choix, un milieu familial difficile etc... se retrouvent prisonniers d'un engrenage de colère, de violence et d'injustice. L'étiquette sociale que j'appellerais plutôt tatouage social étant donné que cela vous poursuit, vous traque, vous consume. L'étiquette cela se décolle et ça s'oublie, le tatouage reste, il est irréversible. Un faux pas et les rumeurs, les attaques, le jugement, la classification, la destruction de ce que vous êtes vraiment, de tous vos bons gestes, actions, pensées, tout sera effacé, on ne retiendra de vous que vos erreurs, vos maladresses.
 
L'auteure explore également à merveille, comment le doute peut s'immiscer dans le cœur d'une mère qui pourtant adore son fils. Une mère à bout de nerf qui ne sait plus comment l'aider, qui n'arrive plus a déterminer le vrai du faux.
 
En conclusion, un roman poignant, douloureux qui mène inexorablement à la réflexion.
 

BH juillet 2020 1