Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

RÉSOLUTION POUR 2019

Voici le moment de vous dévoiler ma seule et unique résolution pour l'année 2019. Mdr
 
Au retour de mes courses j'ai eu envie de vous rédiger un petit article à propos du zéro déchet.
 
J'espère réduire encore plus mes déchets en continuant à faire mes courses un maximum dans les magasins en vrac et au marché. Si je dois aller au centre commercial je n'hésite pas à laisser le maximum d'emballages dans leurs poubelles en protestation contre les emballages superflus.
 
Au début il n'est pas facile de changer nos habitudes mais petit à petit c'est une routine qui s'installe sans aucun problème. Le tout est d'y aller progressivement afin d'assurer un résultat au long terme.
 
En Suisse nous payons trois fois la taxe déchets: dans nos impôts, à la commune et deux francs Suisse par sac poubelle de 35 litres (1.66 euros).
 
Je souhaiterais également relever que trier les déchets c'est bien joli mais cela n'empêche pas qu'ensuite il faut les traiter et que cela pollue. La seule et unique solution est de les supprimer au maximum. Je ne comprends pas pourquoi nous ne reviendrions pas à des bouteilles consignées comme à l'époque pas exemple.
 
N'hésitez pas à partager en commentaire votre avis sur la questions et je vous dis à très vite.
 
Sandra

CHRONIQUE- Laisse tomber la neige

Cécile Chomin
Romance - Contemporain
Éditions J'ai Lu
Paru le 7 novembre 2018
317 pages
Le jour où tout a commencé ? Celui où je me suis embourbée dans la neige, en pleine nuit, à 600 km de Paris, après avoir été plaquée devant l'autel. La Reine des neiges, c'était moi, version robe en lambeaux et pieds gelés. C'est là que j'ai cru voir un grizzly. Un plantigrade genre Chabal, debout sur ses pattes arrière et plein de poils, qui a rugi : " Qu'est-ce que vous faites sur ma propriété? ". Hourra ! il y avait un habitant dans ce coin perdu. J'ai avisé la propriété : en fait, c'était un vieux chalet. Mais si je ne voulais pas mourir de froid, j'avais intérêt à convaincre l'autochtone de m'héberger pour la nuit...

Extrait

- Hugo, je n'ai même pas pris mon portable. C'est nul.
- Pourquoi faire? Tu veux téléphoner au yéti?
- Non crétin, pour faire une photo.
- À quoi ça sert? Même avec le meilleur appareil tu ne reproduiras jamais ce que tu ressens, là, maintenant. La fraîcheur de ta respiration, le rouge sur tes joues, les poumons en feu d'avoir chaud de l'intérieur et d'aspirer de l'air si froid. C'est ça, la vraie vie. Ce sentiment de bien-être après avoir fait une peu de sport et de voir ce paysage à couper le souffle. Ces reflets, ces couleurs, la tente que prend le lac au lever du soleil, le silence de la forêt tout autour... Enregistre, Claire. La meilleure photo, c'est ta mémoire.
A l'heure où je vous écris cet article il neige tout ce qu'il peut chez moi et j'avoue que cela m'aide à me re-plonger complètement dans l'ambiance de cette histoire. 

Dans une atmosphère chalet de montagne en plein hiver et chocolat chaud au coin du feu j'ai directement été accrochée par cette comédie romantique avec laquelle malgré quelques clichés j'ai passé un excellent moment de lecture.

Sans trop tomber dans la niaiserie les personnages bien travaillés qui se veulent attachants nous entrainent dans cette histoire très sympa et haute en couleurs malgré le manteau blanc qui sert de décor au récit.

En conclusion, une très bonne lecture romantique ponctuée d'humour qui accompagnera à merveille quelques heures de votre hiver. Baume au cœur garanti.

CLUB DE LECTURE Août 2020