Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

CHRONIQUE - Nos embellies

Gwénola Morizur & Marie Duvoisin
Bande dessinée
Éditions Bamboo
Collection Grand Angle
Paru le 28 février 2018
72 pages
 

Tout quitter pour retrouver goût à la vie.


Lily apprend qu'elle est enceinte, au moment où son compagnon lui annonce qu'il va partir en tournée avec son groupe et lui demande de s'occuper de Balthazar, son neveu, qui arrive du Canada. Lily tente d'apprivoiser ce gamin qu'elle n'a jamais vu et qui traîne avec lui la tristesse de la séparation de ses parents. Sur un coup de tête, elle quitte Paris avec Balthazar. Sur la route, ils rencontrent Jimmy, un jeune homme en marge. Leur périple les mène jusqu'à Pierrot, un berger qui élève seul ses brebis avec son chien. Ensemble, ces âmes déboussolées vont retrouver un souffle de vie.
 
Une belle couverture qui incite à la découverte de cette histoire touchante et qui passe comme une lettre à la poste.
 
Au fur et à mesure que se présentent les personnages on ne peut que s'y attacher à la seconde même où on les recontre et j'avoue que c'est bien agréable.
 
J'ai tout aimé dans cette bande dessinée. Les personnages, le coup de crayon, le scénario et le message qu'elle véhicule jusqu'au lecteur.
 
Les rencontres y sont tendres et douces. Les destins se croisent, s'attachent. Une main tendu peut tout changer dans une vie.
 
En conclusion, en toute simplicité mais efficacement cette bande dessinée qui fait du bien et met du baume au cœur, sera parfaite pour un moment cocooning accompagnée d'une tasse thé et d'un plaid. Une très belle découverte que je vous recommande vraiment chaudement.

CHRONIQUE- L'aigle de sang

Marc Voltenauer
Policier - Thriller - Suspense
Éditions Slatkine & Compagnie
Paru le 14 mars 2019
510 pages
 

Un secret de famille, une épitaphe mystérieuse, une inquiétante confrérie viking... L'inspecteur Auer était parti sur l'île de Gotland à la recherche de ses origines, il se retrouve prisonnier d'une enquête vertigineuse, entre Suisse et Suède, sur fond de meurtre rituel et de disparitions. En dénouant les hypothèses, il remonte au plus lointain de son enfance. Mais qui est vraiment Andreas Auer ?






Extrait

Au cœur de la nuit la plus longue de l'année, le Jarl Dvalin, chef du clan des Enfants de Freyja, se tenait immobile au centre d'une formation de pierres savamment disposées par ses ancêtres de l'âge de bronze pour rappeler la forme d'un navire viking. Le bateau de pierre, le skeppssättning, se trouvait dans une paisible clairière, isolée au milieu de la forêt de Barshalder. L'homme qu'on avait enseveli là près de trois mille ans plus tôt avait très certainement, grâce au drakkar de pierre, rejoint Hellheim, l'un des Neuf Mondes où vivent les morts, dans une brume opaque et glaciale.

Marc Voltenauer compte parmi ces auteurs dont j'attends les sorties avec grande impatience depuis que je l'ai découvert avec son premier roman "Le dragon du Muveran". Il fait également partie des auteurs avec lesquels j'aime arriver en queue de file avec mes chroniques une fois l'effervescence passée. J'aime appliquer une piqûre de rappel genre, hé ho tu l'as pas encore lu? fonce!
 
C'est avec grand plaisir que j'ai rejoint Andreas Auer le temps de parcourir les cinq cent dix pages de L'aigle de sang. Ce roman nous plonge dans le passé de Andréas à la recherche de ses origines. L'histoire est donc intimement liée à l'inspecteur Auer. Dans un premier temps plus l'histoire avance et plus le mystère s'épaissi, comme un brouillard se faisant toujours plus dense et peu à peu il se retire permettant d'assembler  les pièces du puzzle mais ne vous réjouissez pas trop vite, le dénouement sera une belle gifle que vous n'aurez pas vu venir. L'auteur a su brouiller les pistes et garder la révélation finale dans son chapeau de magicien jusqu'aux dernières pages du roman.
 
J'ai du un peu m'accrocher au début car il y a pas mal de personnages avec des noms peu familiers à notre langue française et certains de ces personnages ont en plus de leurs noms, des surnoms. Une fois passée la difficulté de retenir tout ce petit monde (n'hésitez pas à prendre quelques notes pour les retenir) cette lecture s'est avérée être magistrale. J'aimais déjà beaucoup l'inspecteur Andreas Auer avant, mais je me sens encore plus proche de lui maintenant, comme s'il s'était confié à moi au sujet de son passé. J'ai hâte de découvrir quelle va être l'évolution de ce personnage dans les romans futurs après les révélations faites dans celui-ci.
 
Je tiens à saluer le travail de recherche gigantesque que l'auteur à fourni pour l'élaboration de ce roman ainsi que la construction méthodique et complexe de l'histoire qui se déroule entre passé et présent.
 
En conclusion, une fois de plus Marc Voltenauer confirme sa présence sur la scène des auteurs de thriller à suivre absolument.
 

 

CHRONIQUE - Créatures fantastiques 1

Kaziya
Manga-Seinen
Aventure - Fantastique
VF: 3 tomes (en cours)
VO: 4 tomes (en cours)
Conseillé 14 ans
 
La science a remplacé la magie dans le cœur des hommes. Elle est sur le point de faire basculer le monde dans une nouvelle ère, entraînant les créatures fantastiques dans l’oubli. Descendante d’une lignée de mages et déçue de la place qu’occupe désormais la science aux dépens de la magie, la jeune Ziska est apprentie vétérinaire. Avec son maître Nico, elle cherche à soigner et préserver les bêtes mythiques menacées d’extinction...
Après le travail, elle se rend en secret dans la forêt où elle a découvert un animal extraordinaire qu’elle pense être la seule à voir. Gravement blessé et mal en point malgré les soins prodigués par la jeune fille, ce dernier ne peut être soigné sans l’intervention magique de Nico. Une bonne raison pour Ziska d’apprendre à maîtriser la magie, non ?

Parlons un peu aujourd'hui du premier tome de cette série Seinen à la couverture plus que jolie. Perso, j'adore le coup de crayon de ce manga et cela tout au long du livre.

Un début de série au scénario très sympa dans une ambiance où la magie cohabite avec la science et cela fait vraiment du bien. On explore la médecine, les créatures fantastiques et la magie. Tout est bien dosé et la lecture agréable.

Je pensais que ce manga était recommandé 10 ans et j'ai été un peu surprise en découvrant que cela convient aux quatorze ans et plus. Peut-être à cause de la compréhension de l'histoire. Pour ma part cela a été le seul petit point non pas négatif mais j'ai eu l'impression que c'était vraiment trop jeunesse pour moi d'où ma surprise en découvrant l'âge recommandé. Je pense tenter le deuxième tome mais il ne fait pas partie de mes priorités mangas malgré les bonnes heures de lecture passées en sa compagnie.

En conclusion, un bon début de série qui annonce mille et unes aventures sous le très joli coup de crayon de Kaziya.

CHRONIQUE - Passager 23

Sébastian Fitzek
Thriller - Policier - Suspense
Éditions Archipel
Paru le 7 mars 2018
418 pages 

Imaginez un lieu isolé.

Un lieu où disparaissent, année après année, des dizaines de personnes...


Sans laisser de trace. Un lieu rêvé pour des crimes parfaits.


Bienvenue à bord. La croisière ne fait que commencer...

 
Avec un quatrième de couverture court mais très alléchant, d'autant plus que je suis friande des thrillers se déroulant dans des ambiances confinées, à huis clos, Passager 23 ne pouvait que titiller ma curiosité et c'est avec une envie dévorante que j'ai tourné les premières pages de ce roman.
 
L'idée de cette histoire est géniale mais très vite j'ai trouvé certains personnages peu convaincants et ce qui m'a le plus dérangé c'est qu'à plusieurs reprises certains éléments étaient tirés par les cheveux écorchant la crédibilité des faits.
 
Une lecture mi-figue, mi-raisin qui n'a pas su totalement m'embarquer et c'est bien dommage malgré la plume agréable de l'auteur.
 
Il se peut que je tente la lecture de son dernier roman "Le colis" qui m'intrigue beaucoup.
 
En conclusion, petite déception avec cette première lecture de Sébastian Fitzek mais j'ai espoir qu'il prenne sa revanche avec "le colis".
 



CHRONIQUE - L'épouvanteur XI / Le pacte de Sliter

Joseph Delaney
Fantaisie - Jeunesse
Éditions Bayard Jeunesse
Paru le 19 février 2015
307 pages
 
Loin du Comté, à l'extrémité du cercle Arctique, dans la cité des Kobalos, une terrible menace se prépare. Sliter vit sur son propre domaine dans le Nord, où il exploite des humains et s'abreuve de leur sang. C'est un mage Kobalos, une bête à l'apparence d'un loup qui se déplace sur deux pattes. Le jour où le fermier Rowler meurt, Sliter n'a qu'une envie : dévorer ses trois appétissantes filles. Seulement, il a conclu un marché avec cet homme qu'il se doit d'honorer : en échange de Nessa, la fille aînée qu'il compte vendre comme esclave, il a promis d'épargner les deux plus jeunes et de les conduire chez leur oncle. Les trois sœurs terrifiées n'ont pas d'autre choix que de suivre cette créature assoiffée de sang. Commence alors un long périple dans des conditions extrêmes, sur les terres gelées du Royaume du Nord, où vivent des bêtes démoniaques et sanguinaires...
 
Extrait
 
Les Kobalos sont une race de féroces guerriers, établis à Valkarky, une ville située à la lisière du cercle arctique. Son nom signifie "la Ville des Arbres pétrifiés". On y trouve quantité d'abominations, créées par la magie noire. Ses mus sont bâtis et restaurés par des créatures qui ne dorment jamais et qui crachent des pierres. Les Kobalos croient que leur ville ne cessera jamais de s'étendre, jusqu'à ce qu'elle recouvre le monde entier.
 
J'étais un peu déçue de ne pas retrouver Tom dans ce onzième volet de la saga de l'épouvanteur, mais l'auteur nous offre l'apparition de l'un des personnages clefs de la série aux trois quarts du roman ce qui a fait retomber quelque peu ma déception.
 
Toujours aussi fascinée par cette série je mentirais en disant que ce tome n'est de loin pas mon préféré malgré qu'il m'ai fait passer un bon moment de lecture.
 
Sliter, un guerrier sanguinaire qui exploite les humains et s'abreuve de leurs sangs devrait susciter le plus grand dégoût et de la colère au lecteur et pourtant... nous nous apercevons que cette créature en dépit de son essence maléfique place la justice et la parole donnée au dessus de tout. On s'y attacherait presque...
 
Je pense savoir avec une quasi certitude que nous devrions retrouver Sliter dans un tome futur ainsi que peut-être Nessa l'ainée des trois sœurs et ce sera avec grand plaisir en ce qui me concerne.
 
En conclusion, hâte de lire le douzième tome.
 
 
 
 

CHRONIQUE - Je suis ton secret 1

 Marc Cantin - Isabel - Clémentine Bouvier
Bande dessinée - Jeunesse
Éditions Claire de Lune
Collection CDL. Fantastique
Paru le 6 février 2019
48 pages
 
Manah est lycéenne. Un jour elle découvre un message dans son agenda, qui annonce la mort de son meilleur ami, puis d'autres messages suivent, toujours aussi inquiétants. Jusqu'à présent Manah arrive à éviter que ces prévisions mystérieuses tournent au drame, pour le moment... Mais qui écrit donc ces messages dans son agenda sans qu'elle s'en aperçoive
 
Tout d'abord interpellée par le titre et la couverture de cette bande dessinée je me suis ensuite totalement laissée convaincre par le résumé. C'est ainsi que "Je suis ton secret" a atterrit dans mon cabas lors de l'une de mes flâneries en librairie. Tirée du roman de Marc Cantin "Je suis ton secret - Messages" cela a été une belle découverte avec laquelle j'ai passé un très bon moment de lecture.
 
La colorisation douce et dynamique à la fois, donne le relief nécessaires aux très jolis dessins  qui mettent en scène une histoire au suspense super addictif. Je me suis laissée embarquer dans l'histoire dès les premières pages et cela jusqu'à la fin qui laisse le lecteur dans l'envie totale et absolue de dévorer le deuxième tome. (pas trouvé de date de sortie)
 
Je me suis très vite laissée séduire et liée d'amitié avec les personnages que je trouve très sympathiques et attachants. Ils évoluent dans une ambiance entre vie familiale et scolaire à laquelle le public cible de cette bande dessinée saura parfaitement s'identifier.
 
En conclusion, cette BD saura plonger les plus jeunes (et les moins jeunes) dans quelques heures de lecture passionnantes ponctuées par des touches d'humour qui allègent le récit intelligemment. Je valide et attends le deuxième tome avec impatience.
 


CLUB DE LECTURE Août 2020