Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

CHRONIQUE

Quelques minutes après minuit
Jeunesse
Patrick Ness
Editions Folio Junior
Paru le 21 novembre 2016
208 pages

Depuis que sa mère est malade, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. Chaque fois, quelques minutes après minuit, un monstre apparaît sous la forme d'un arbre gigantesque qui apporte avec lui l'obscurité, le vent, les cris. Le monstre vient chercher quelque chose de très ancien et de sauvage. Il veut connaître la vérité...

Extrait

Il chassait ces pensées hors de son esprit mais elles revenaient sans cesse et il lui fallait encore les chasser. Au bout d'une éternité, il finit quand même par sombrer dans le sommeil, mais il ne s'en rendit vraiment compte que lorsque le cauchemar arriva.

Mon avis

Avant de vous partager mon avis sur ce roman, je trouve important que vous puissiez lire la note de l'auteur qui se trouve en tout début de ce livre, afin de comprendre ce qui l'a amené à rédiger "quelques minutes après minuit". Comment le destin a uni Patrick Ness à Siobhan Dowd pour cette aventure littéraire. L'histoire de ce livre débute avant sa rédaction et elle est déjà très belle.

Note des auteurs

Je n'ai jamais eu la chance de rencontrer Siobhan Dowd. Je la connais comme la plupart d'entre vous à travers ses livres magnifiques. Quatre romans électrisants pour jeunes adultes; deux publiés de son vivant, deux après sa mort trop précoce. Si vous ne les avez pas lus, dépêchez-vous de combler cette lacune.

Ce livre aurait été son cinquième. Elle avait les personnages, une ébauche, et un début. Ce qui lui manqua, malheureusement, ce fut le temps.

Quand on m'a demandé si je pouvais envisager de tirer un livre de son travail, j'ai hésité. Ce que je ne ferais pas ce que je ne pouvais pas faire c'était écrire un roman qui aurait inité sa voix. Je ne lui aurais pas rendu service, ne au lecteur, et encore moins à son histoire. Je ne pense pas qu'une bonne littérature puisse naître de cette façon.

Mais l'intérêt des bonnes idées, c'est qu'elles en engendrent d'autres. Avant même d'y songer consciemment, les idées de Siobhan m'en suggérèrent de nouvelles, et je me mis à ressentir ce fourmillement que tout écrivain attend: le besoin de commencer à poser les mots sur le papier, le besoin de raconter une histoire.

J'avais et j'ai encore l'impression d'avoir reçu le témoin dans une course de relais, comme si un écrivain particulièrement remarquable m'avais donné son histoire et dit: "Vas-y, prends-la et cours. Secoue le monde." Alors c'est ce que j'ai voulu faire. En chemin, je n'ai obéi qu'à une seule règle de conduite: essayer d'écrire un livre que Siobhan aurai aimé. Aucun autre critère n'a réellement comté.

Maintenant, l'heure est venue de vous tendre le témoin. Les histoires ne s'achèvent pas avec les écrivains, quel que soit leur nombre en début de course. Voici ce que Siobhan et moi nous avons conçu.

Alors allez-y prenez-le. Courez. Secouez le monde.


Mon avis (suite)

Comme pour "Nos étoiles contraires" je suis allée vers ce roman à reculons car comme certains d'entre vous le savent déjà, je suis très sensible aux histoires tristes, alors j'ai tendance à les éviter. Mais suite à de nombreuses chroniques et réactions de mes copinautes sur les réseaux sociaux ma curiosité l'a emporté. C'est donc avec une petite angoisse que j'ai un jour tourné la première page de "Quelques minutes après minuit".

Le sujet de fond a beau être très réaliste l'auteur nous entraîne au-delà de la conscience humaine avec une efficacité sans équivoque. A la base destiné à un public jeune, le style littéraire de ce roman se veut clair et abordable, cependant ne vous y méprenez pas, il fera le bonheur de tout adulte appréciant une plume professionnelle et aboutie.

Un sujet très dur sert de tremplin pour nous entraîner dans les traumas, peurs et dénis que l'être humain peut ressentir et mettre en place lorsque cela est nécessaire. A la fois, un peu terrifiant et glaçant mais également touchant et profond ce roman m'a bousculé et émue.

En conclusion, placez un petit mouchoir en guise de marque page pour lire ce livre, il devrait vous être de grande utilité à un moment ou un autre.
 

CLUB DE LECTURE Août 2020