Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

UPDATE 100% MANGA (MI-JUILLET 2018)


CHRONIQUE

Perfect World 1
Josei / Romance - Social
 


Dessin: Rie Aruga

Scénario: Rie Aruga
 
Traduction: Chûjo chiharu
 
Éditeur VF: Akata
 
Paru le: 13 octobre 2016
 
Pages: 176
 
Origine: Japon
 
VF: 7 tomes parus (en cours)
 
VO: 7 tomes parus (en cours)
 
Conseillé: 12 ans



Résumé

Tsugumi, a 26 ans, et travaille au sein d'une entreprise de design d'intérieur. Un soir, lors d'une soirée de travail, quelle est sa surprise de retrouver autour de la table Hayukawa, son amour de lycée ! Mais depuis la fin de leurs études, le jeune homme, impliqué dans un accident, est en fauteuil roulant. Certaine que jamais elle n'aura la force (et l'envie) de fréquenter un homme "au corps amoindri", la jeune femme va pourtant sentir quelque chose bouger en elle…

Mon avis

Perfect world nous plonge dans une thématique très sérieuse et touchante qui est celle du handicap. Un sujet aux facettes et points de vues multiples et variés.

Les sentiments et ressentis des personnages sont exploités à merveille mais on y trouvera également les possibilités et limites du fait d'être en chaise roulante, comme dans le domaine du sport, du travail, la vie quotidienne, le regard de l'autre... Difficultés et force de caractère se marient à merveille pour ce personnage principal masculin qui a très vite su me séduire.

Je suis très touchée par cette histoire et peut-être plus que le commun des mortels car j'ai moi-même une épée Damoclès au-dessus de ma tête depuis que j'ai appris que je suis atteinte de sclérose en plaque. Il est donc très facile pour moi de m'identifier à Tsugumi.

J'ai adoré cette histoire par le scénario, la thématique, les personnages, les dessins... ce manga a tout pour lui et il fait partie de mes coups de cœur pour ce premier semestre 2018. Je le recommande vivement à tous ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de le lire.
 

CHRONIQUE

To your eternity (tome 1)
Shonen / aventure - Fantastique
 

Dessin: Yoshitoki Oima

Scénario: Yoshitoki Oima
 
Traduction: Thibaud Desbief
 
Éditeur VF: Pika
 
Paru le: 19 avril 2017
 
Pages: 192
 
Origine: Japon
 
VF: 6 tomes parus (en cours)
Tome 7 attendu pour le 19 septembre 2018
 
VO: 7 tomes parus (en cours)
 
Conseillé: 12 ans
 
 
 Résumé
 
Une mystérieuse sphère a été déposée sur Terre. Elle peut adopter la forme de tout ce qu'elle touche. La mort ne peut la vaincre. D'abord simple pierre, elle va prendre l'apparence d'un loup qui a succombé à ses blessures et faire la rencontre d'un jeune garçon abandonné de tous...
 
Ici débute un voyage éternel...
Mon avis
 
Je découvre Oima Yoshitoki avec ce premier tome de "To your eternity" car je n'ai pas encore lu "The silent voice" qui a eu un franc succès.
 
Un univers original traitant de plusieurs thématiques comme l'immortalité et les rites dévoués aux Dieux. J'ai très rapidement été intriguée par cette mystérieuse sphère et plus on avance dans la lecture et plus on se pose des questions.
 
Si dans un premier temps nous suivons cette entité étrange, arrivé à mi chemin du manga nous allons rencontrer la petite March dont l'avenir est bien compromis. Je me suis attachée comme une dingue à ce personnage mignon et fort à la fois.
 
Ce manga regroupe tout ce qu'il faut pour séduire le lecteur. J'ai ressenti une panoplie d'émotions en le parcourant. Passant par le rire,  la colère,  la tristesse... tout en maintenant un très bon suspens le tout accompagné de dessins très détaillés.
 
Heureusement que j'ai déjà en ma possession le tome 2 que j'espère lire très bientôt car j'ai hâte de savoir ce qui va se passer.



CHRONIQUE

Vices
Thriller - Policier
Gipsy Paladini
Editions Fleuvenoir
Paru le 9 novembre 2017
408 pages

" Fais tout de même attention. C'est quand on baisse la garde que les chiens attaquent. "
 
Le temps où Marie se rêvait en justicière insoumise appartient au passé. Arrachée à sa campagne natale, condamnée aux artères viciées de la ville qui accueille la Brigade des jeunes victimes, où elle officie en tant que lieutenant, la jeune provinciale avale des couleuvres. Car sur le terrain, la justice est un concept. Suicides, harcèlements, disparitions, viols... Et comme si la cruauté du monde ne suffisait pas, Marie doit au plus vite se faire une place au sein d'une équipe de flics à vif.

Qui est l'homme dont Zolan crie le nom chaque nuit ? D'où vient cette fureur qui dévore Sophie ? Pourquoi, chaque premier jeudi du mois, le commandant reçoit-il toujours la même carte postale ? Voilà autant de secrets dissous dans les ténèbres urbaines au fond desquelles Marie espère enterrer le sien...
 

Extrait
 
Il me tire du véhicule, me dépoussière les épaules. C'est grotesque. Je suis crasseuse. Il reste planté devant moi, comme s'il cherchai à me dire quelque chose. Finalement, il hausse les épaules et me tourne le dos.
 
Le crissement des pneus résonne encore dans mes oreilles quand je reconnais le portillon du jardin, le pommier, les primevères, la résidence de Konrad Wuensch et les plantes derrière les fenêtres de mon duplex. Alors, je comprends que malgré ma volonté, jamais je ne réussirai à me suicider.
 
La seule manière pour moi de survivre, c'est de la tuer.
 
Mon avis
 
Lorsque j'ai pour la première fois entendu parler de Gipsy Paladini ce fut au festival "Lausan'noir" et en ces thermes "Gipsy Paladini est une femme qui écrit comme un homme". Je ne m'attendais pas à me retrouver face à une femme très féminine lorsque je me suis approchée pour me faire dédicacer son roman "Vices". Comme quoi l'habit ne fait pas le moine. (vous pourrez vous en rendre compte par vous-même avec la photo ci-dessous).
 
Et je confirme. L'autrice retire ses gants blancs et ses talons aiguilles à l'heure de passer en mode pro et c'est extraordinaire. Le contraste entre la personne et sa plume est foudroyant. Le récit est cru, sans détours, d'un réalisme époustouflant.
 
Passons maintenant au contenu du roman qui nous intéresse aujourd'hui. Une ambiance très polar, sombre et efficace englobe les protagonistes de ce livre. Des personnages bien travaillés et très réels aux secrets bien enfouis, pourchassant leurs propres démons tout en faisant face à des enquêtes des plus réalistes (deux enquêtes) et cela donne une crédibilité à toute épreuve. Des faits divers que l'on pourrait lire dans n'importe quel quotidien et cela touche, "bang", cela vous révolte, vous attriste, vous émeut...
 
Un roman à double suspens. Premièrement les enquêtes en elles-mêmes sur le terrain et en parallèle les secrets de Marie, Zolan et les autres, qui ne sont toujours pas révélés à ce jour, oui oui il y a une suite qui est prévue. L'autrice a su laisser ses lecteurs au chaud trépignants d'impatience dans l'attente de connaître la suite de "Vices".
 
 

CHRONIQUE

Love under arrest 1
Maki Miyoshi
Éditions Delcourt Tonkam
Paru le 7 février 2018
192 pages
 

Manga - Shojo
 
Comédie - Romance 

VF: 2 tomes (en cours)
 
Tome 3 attendu pour le 22 août 2018
 
VO: 12 tomes (en cours)
 
Conseillé 12 ans

  
Résumé
 
Kako est invité par sa meilleure amie Mikado à une soirée de rencontres. Elles ont pour consigne de se faire passer pour des filles de 22 ans. Pendant la soirée, Kako fait la connaissance de Kouta, 23 ans, et un lien très fort se crée entre eux. Ils vont passer une soirée merveilleuse, jusqu’à ce qu’il découvre qu’elle a 16 ans et elle, qu’il est un jeune policier fraichement sorti de l’académie
 
Points forts de la série
 
Love under arrest (P to JK en version originale) est un phénomène au Japon, les 5 premiers volumes se sont vendus à 1 200 000 exemplaires et ont dépassé les 2 600 000 exemplaires à la sortie du volume 8. Un film est sorti en salles en mars 2017 au Japon. Love under arrest a aussi remporté le prix du meilleur Shojo manga de l’année 2017 au Prix annuel du meilleur manga. En 2014, il avait déjà reçu ce prix au « Nationwide Bookstore Employees », un prix décerné par les libraires japonais.
 
Mon avis
 
Ce manga m'a attiré dès sa sortie par son originalité. Le fait que le personnage masculin soit policier m'a paru être une bonne idée pour exploiter une histoire avec une multitudes de possibilités dues à ce métier à risque.
 
Pour ce premier tome aucune longueur mais bien au contraire un démarrage rapide avec une révélation finale assez incroyable. Je me demande sincèrement qu'est ce qui va se passer dans les tomes suivants. Je soupçonne une suite où tout ne vas pas se passer comme prévu pour nos deux personnages principaux. L'avenir me le dira et j'ai vraiment hâte de le découvrir.
 
En conclusion, une série fort intéressante autant dans les illustrations qui montrent super bien les émotions des personnages ainsi que dans le scénario à la fois amusant et romantique. J'ai passé un très bon moment de lecture.

CHRONIQUE

Good Morning Little Briar-Rose 1
Manga - Shojo
Romance - Tranche de vie

VF: 4 tomes (en cours)
VO: 6 tomes (terminée)
Conseillé 12 ans
Megumi Morino

Editions Akata

Paru le 12 octobre 2017

188 pages

Parce qu’il souhaite prouver à son père qu’il pourra arrêter ses études à la sortie du lycée, le jeune Tetsu a commencé à travailler comme employé de maison pour la prestigieuse famille Karasawa. à la demeure surnommée « la maison au sommet de la colline », le lycéen se doit de respecter une seule règle : ne pas surtout pas s’approcher de la petite annexe du jardin, dans laquelle réside cloîtrée la jeune fille malade de la famille Karasawa. Pourtant, un jour, son regard croisera celui de la mystérieuse Shizu. Aussitôt attiré par son sourire empli de tristesse, Tetsu se permet alors de braver l’interdit... Il ne s’imagine pas encore les nombreux secrets qui entourent la jeune fille. Qui est-elle vraiment ?

Mon avis

Mon avis au sujet de ce Shojo de genre romance - tranche de vie pourrait (mais pas que... à mon avis) se résumer à Wouahou!!! mais je vais tout de même vous expliquer pourquoi.

Le suspens est au rendez-vous et pas qu'un peu. Pourquoi cette jeune fille vit-elle à l'écart de sa famille et de la société. Pourquoi a-t-elle un comportement étrange et déroutant?

Au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire certaines zones d'ombre paraissent s'éclaircir jusqu'à ce que l'on se rende compte qu'il n'en ai rien.

Les dessins sont pas mal mais c'est avant tout le côté psychologique de ce manga avec toile de fond un domaine où notre personnage masculin principal travaille, qui mène la dance et qui garde le lecteur en haleine.

En conclusion, j'ai une envie brûlante de me précipiter chez mon libraire pour me procurer la suite et vous donne rendez-vous en fin de série pour avis global.
clic pour la vidéo de présentation

CHRONIQUE

 
Legendary Love 1
Manga - Shojo
Romance - Fantastique
VF: 1 en cours
Tome 2 attendu pour le 17 septembre 2018
VO: 5 terminé
Recommandé 12 ans
 
Kieiko Sakano
 
Editions Soleil manga
 
Paru le 2 mai 2018
 
192 pages
 
Saki Yamato a été élevée par sa mère, une grande fan du roman chinois Hoshin Engi. Lycéenne plutôt ordinaire, elle semble cependant posséder une puissance surhumaine. Elle est également à un âge où l’on s’inquiète de ne pas avoir de petit ami. En tombant sur un vieux parchemin, Saki se retrouve happée dans le monde de Hoshin Engi. Sauvée des eaux par un beau garçon, elle découvre que le fameux héros de cette fiction est très loin de ce que raconte sa légende. Et si c’était elle, l’héroïne de ce récit fabuleux ?
 
Mon avis
 
J'ai plongé dans cette nouveauté sans trop savoir à quoi m'attendre et malgré un début un peu laborieux où l'on apprend à connaître l'univers de cette légende chinoise, j'ai très vite été intriguée et séduite par l'histoire, les dessins et les personnages.
 
Un début de série très intéressant et original avec pas mal d'humour. Le tome s'achève par une décision que Saki Yamato se voit contrainte de prendre et cela donne envie de s'avoir quels vont en être les conséquences pour tous les personnages de cette série y compris ça mère.
 
En conclusion, une très agréable surprise avec cette nouveauté, vivement le tome 2.

CHRONIQUE

Takane & Hana 1
Manga - Shojo
Comédie - Romance
VF: 9 tomes (en cours) Tome 10 attendu pour le 22 août 2018
VO: 10 tomes (en cours)
Conseillé 12 ans
 
Yuki Shiwasu

Editions Kazé

Paru le 22 juin 2016

192 pages.
 
Hana, lycéenne de 16 ans, est contrainte de prendre la place de sa sœur lors d’une rencontre arrangée ! Présentée à l'héritier du grand groupe Takaba, le très séduisant Takane Saibara, la jeune fille déchante vite face à son arrogance. N’y tenant plus, elle lui jette ses quatre vérités à la figure, croyant se débarrasser ainsi de lui. Pourtant, dès le lendemain, Takane lui propose un nouveau rendez-vous, à croire qu’il en redemande !Elle a un sacré caractère… et il aime ça !

Mon avis

Après en avoir beaucoup entendu parler j'ai enfin découvert la série Takane & Hana de Yuki Shiwasu.

Ce shojo de genre comédie-romance n'échappe pas aux clichés du genre mais j'avoue avoir passé un super moment de lecture en compagnie de nos deux personnages principaux.

En effet les dessins assez sympas accompagnent un scénario divertissant et plein d'humour appuyé par les personnalités très contraires du couple phare. Hana se diverti des leçons qu'elle inflige à Takane alors que celui-ci croit tout pouvoir obtenir sans problème grâce à son argent, sa prestance et son rang social. Le caractère bien trempé de la jeune fille paraît plaire à ce Don Juan que rien n'arrête.

Le seul bémol en ce qui me concerne est que je constate à nouveau le cliché de l'homme mûr face à une jeune fille de 16 ans et il me semble que cela revient assez souvent dans les mangas, j'dis ça, j'dis rien...

En conclusion, un bon début de série avec ce premier tome que j'ai beaucoup apprécié.

CHRONIQUE

Fûka 1
Manga - shonen
Tranche de vie - Musique
VF:  8 tomes (en cours)
Tome 9 attendu pour le 11 juillet 2018
VO: 20 tomes (terminée)
Conseillé 12 ans
Seo Kouji
Editions Pika
Paru le 15 mars 2017
192 pages.
 
Après le départ de ses parents pour les États-Unis, Yû commence une nouvelle vie à Tokyo avec ses trois sœurs. Le lycéen passe son temps sur un célèbre réseau social avec son smartphone plutôt que de se faire des amis. Sa rencontre avec Fûka, une jeune fille au caractère bien trempé, qui se balade des écouteurs vissés sur les oreilles, parle fort et dit ce qu’elle pense, va bouleverser son quotidien. Alors que tout semble les séparer, Yû se lie d’amitié avec la jeune lycéenne qui a bien du mal à combler le vide qu’elle ressent dans sa vie ! Le jeune homme l’aidera-t-il à prendre son envol et à enfin trouver sa voie ?

Mon avis

Ce premier tome a su me séduire par de multiples aspects.

Hormis les dessins que j'aime beaucoup, il aborde des sujets comme la dépendance aux réseaux sociaux qui nous font passer à côté du moment présent étant donné que nous sommes vissés à nos téléphones portables quasiment H24, les rêves, l'amitié... tout cela avec comme toile de fond la thématique de la musique.

Comment ne pas développer de la sympathie pour nos deux personnages principaux qui malgré le fossé qui les séparent promettent une évolution de personnages intéressante.

En conclusion, un manga fort intéressant dans ce premier tome autant par son scénario que par les dessins et la personnalité des personnages. J'ai hâte de lire le tome 2 qui attend sagement dans ma pile à lire.
 

CHRONIQUE

Faut que je vous raconte
Récit
Christine Rossier
Éditions Le Cadratin
Paru en 2017
120 pages
 
Pour vous situer un peu l'histoire, il s'agit de quelques gaillards, tout bonnards, qui se retrouvent le samedi ou le dimanche et partagent un verre ensemble. Parce que après tout, le vaudois n'est pas sauvage. Il lui va bien de s'associer à ses amis pour s'occuper des affaires du monde et en débattre. Et pis les hommes, ça aime parler des femmes et vice versa.  Les batoilles se trouvent dans les deux camps. Chacun a des souvenirs pas toujours commodes à se remémorer.

Alors ça fait que si vous lisez ça, faut pas être trop regardant sur ce qui y est raconté. C'est tout pour rigoler. Faut pas prendre les choses au sérieux. Ces lulus qui pedzent, ça n'a rien de grave à redzipéter. Ils ne cherchent pas rogne. Même si les petits secrets qu'on ne devrait pas partager sont toujours les plus intéressants à connaître et alimentent toutes ces béthanies.

Aux heures de l'apéro, tout ce qui est dit est à la fois vrai et à la fois faux. Comme dans ce livre. Coquin de sort, on sait bien qu'après trois décis, une tige de blé ressemble à un baobab...

Ces pages racontent la vie à la campagne et l'amitié partagée entre personnes que souvent tout oppose. Elles disent aussi beaucoup de la solitude qui, devant le rire, ne peut que se replier.


Extrait

Belle audace que de vous plonger dans ces lignes, vous qui tenez ce texte sous vos yeux amicaux.

Je vous en félicite, tout le monde n'est pas aussi courageux.

C'est un peu comme ceux qui osent entrer dans un petit bistro ou ceux qui sont trop timides pour y venir.

Et vous, vous osez!
 
Mon avis
 
Encore un petit bonbon qui m'a été offert par l'autrice Christine Rossier et je la remercie encore pour la confiance qu'elle m'a témoigné en me faisant parvenir son livre.
 
Une petite friandise toute douce et délicieuse que j'ai pris le temps de savourer car je reste sous le charme de cette plume qui me transporte et qui de mon avis de simple lectrice caresse la justesse de la phrase, la beauté du mot et la sensibilité des cœurs.
 
Une histoire simple et populaire dans un cadre Helvétique comme je les aime tant, ont fait de ma lecture un moment plus que agréable et relaxant aux côtés de personnages que je pouvais sans mal imaginer étant de ceux que l'on croise tous les jours autour d'une table dans n'importe quel bistro de quartier.
 
J'ai un vrai coup de cœur pour cette autrice et je ne peux que vous la recommander.