Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

La maison du soleil 5

Dans ma pile à lire
Manga-Shojo
Romance-Tranche de vie
VF: 7 tomes (en cours)
Tome 8 prévu le 21 mars 2018
VO: 13 tomes (terminée)
Conseillé 12 ans

Mikase Hayashi
Editions Pika
Paru le 20 septembre 2017
192 pages

Autour de Mao, l’amour s’exprime de diverses façons... La jeune fille, pleine d’admiration pour la franchise de ses camarades sur le sujet, a décidé de bousculer Hiro et lui a demandé s’il n’avait pas des sentiments à son égard. Mais désire-t-elle vraiment connaître la réponse ? Quoi qu’il en soit, elle décide de profiter de chaque instant et de la présence de Daiki avec lequel elle a, décidément, beaucoup d’affinités.
 
Les points forts de la série
Une romance poétique où l’optimisme apaise les blessures de l’âme…

La Maison du Soleil parle de l’absence : l’absence des parents de Mao trop occupés par leurs vies professionnelles ou amoureuses, l’absence des parents d’Hiro, décédés tragiquement, l’absence d’amour tout simplement... Sans absence pas de besoin, et c’est ce besoin d’amour qui pousse les protagonistes l’un vers l’autre…

La Maison du Soleil est aussi le roman éponyme écrit par Mao, sous le pseudonyme de Sorami. Cet écrit, partiellement autobiographique, lui permet de libérer sa parole et ses sentiments jouant le rôle de catharsis.

La Maison du Soleil est un récit émouvant qui ne laissera pas les lecteurs insensibles tant les situations dans lesquelles se trouvent les personnages sont des échos de nombreuses situations familiales contemporaines : parents démissionnaires, divorces, familles recomposées… où les liens du cœur deviennent souvent plus puissants que les liens du sang.

La maison du soleil 4

Dans ma pile à lire
Manga-Shojo
Romance-Tranche de vie
VF: 7 tomes (en cours)
Tome 8 prévu le 21 mars 2018
VO: 13 tomes (terminée)
Conseillé 12 ans

Mikase Hayashi
Editions Pika
Paru le 5 juillet 2017
192 pages

Daiki, le petit frère de Hiro, est de retour à la maison pour les vacances d’été. Mao et lui ont commencé secrètement un petit boulot dans un bar. Mais un jour, Hiro débarque par hasard sur leur lieu de travail, accompagné de sa collègue de travail, Mlle Sugimoto. Les pensées de Mao oscillent entre angoisse et jalousie... et son cœur est de nouveau mis à rude épreuve.

Les points forts de la série
Une romance poétique où l’optimisme apaise les blessures de l’âme…

La Maison du Soleil parle de l’absence : l’absence des parents de Mao trop occupés par leurs vies professionnelles ou amoureuses, l’absence des parents d’Hiro, décédés tragiquement, l’absence d’amour tout simplement... Sans absence pas de besoin, et c’est ce besoin d’amour qui pousse les protagonistes l’un vers l’autre…

La Maison du Soleil est aussi le roman éponyme écrit par Mao, sous le pseudonyme de Sorami. Cet écrit, partiellement autobiographique, lui permet de libérer sa parole et ses sentiments jouant le rôle de catharsis.

La Maison du Soleil est un récit émouvant qui ne laissera pas les lecteurs insensibles tant les situations dans lesquelles se trouvent les personnages sont des échos de nombreuses situations familiales contemporaines : parents démissionnaires, divorces, familles recomposées… où les liens du cœur deviennent souvent plus puissants que les liens du sang.

La maison du soleil 3

Dans ma pile à lire
Manga-Shojo
Romance-Tranche de vie
VF: 7 tomes (en cours)
Tome 8 prévu le 21 mars 2018
VO: 13 tomes (terminée)
Conseillé 12 ans

Mikase Hayashi
Editions Pika
Paru le 17 mai 2017
168 pages

Se retrouver à la maison avec Hiro, glisser sa main dans la sienne sans savoir ce qu’il pense vraiment, ressentir malgré tout une joie irrépressible et des battements qui tambourinent constamment dans sa poitrine... la sensibilité de la jeune Mao est soumise à rude épreuve. Sentant que cette situation ne peut plus durer, elle prend la résolution d’affronter son père dans le but de réintégrer le foyer familial. Hiro est-il prêt à la soutenir et à envisager son départ ?
Les points forts de la série

Une romance poétique où l’optimisme apaise les blessures de l’âme…

La Maison du Soleil parle de l’absence : l’absence des parents de Mao trop occupés par leurs vies professionnelles ou amoureuses, l’absence des parents d’Hiro, décédés tragiquement, l’absence d’amour tout simplement... Sans absence pas de besoin, et c’est ce besoin d’amour qui pousse les protagonistes l’un vers l’autre…

La Maison du Soleil est aussi le roman éponyme écrit par Mao, sous le pseudonyme de Sorami. Cet écrit, partiellement autobiographique, lui permet de libérer sa parole et ses sentiments jouant le rôle de catharsis.

La Maison du Soleil est un récit émouvant qui ne laissera pas les lecteurs insensibles tant les situations dans lesquelles se trouvent les personnages sont des échos de nombreuses situations familiales contemporaines : parents démissionnaires, divorces, familles recomposées… où les liens du cœur deviennent souvent plus puissants que les liens du sang.

La maison du soleil 1

Dans ma pile à lire
Manga-Shojo
Romance-Tranche de vie
VF: 7 tomes (en cours)
Tome 8 prévu le 21 mars 2018
VO: 13 tomes (terminée)
Conseillé 12 ans

Mikase Hayashi
Editions Pika
Paru le 18 janvier 2017
200 pages
 

Petite, Mao passait ses journées dans la famille d’Hiro, son voisin d’en face. La vie y était joyeuse et insouciante et comblait le vide qui était en elle.
Plusieurs années ont passé… Le père de Mao s’est remarié et la jeune fille se sent étrangère sous son propre toit. Hiro, lui, vit seul dans la maison familiale depuis le décès de ses parents. Il propose alors à Mao d’emménager chez lui…



Les points forts de la série

Une romance poétique où l’optimisme apaise les blessures de l’âme…

La Maison du Soleil parle de l’absence : l’absence des parents de Mao trop occupés par leurs vies professionnelles ou amoureuses, l’absence des parents d’Hiro, décédés tragiquement, l’absence d’amour tout simplement... Sans absence pas de besoin, et c’est ce besoin d’amour qui pousse les protagonistes l’un vers l’autre…

La Maison du Soleil est aussi le roman éponyme écrit par Mao, sous le pseudonyme de Sorami. Cet écrit, partiellement autobiographique, lui permet de libérer sa parole et ses sentiments jouant le rôle de catharsis.

La Maison du Soleil est un récit émouvant qui ne laissera pas les lecteurs insensibles tant les situations dans lesquelles se trouvent les personnages sont des échos de nombreuses situations familiales contemporaines : parents démissionnaires, divorces, familles recomposées… où les liens du cœur deviennent souvent plus puissants que les liens du sang.

La mémoire des morts

Chronique
Thriller
Service presse

CLUB DE LECTURE Août 2020