Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

La mémoire des morts

Chronique
Thriller
Service presse


Eric Berg
Editions Slatkine & Cie
Paru le 16 novembre 2017
380 pages

L'auteur

 Romancier allemand, Eric Walz s'est essayé avec bonheur au roman policier sous le pseudonyme d'Eric Berg. Le succès de La Maison des brouillards, paru en France en janvier 2017 (cédé à Points) l'a incité à se consacrer à ce genre nouveau dans lequel il excelle avec La Mémoire des morts, 600 000 exemplaires vendus hors poche en Allemagne.

L'intrigue

 Peu après la réunification allemande, Léa a quitté son pays pour émigrer en Argentine. En mai 2013, elle retrouve pour la première fois depuis vingt-trois ans son village natal sur l'île de Poel, en mer Baltique, mais son séjour s'achève par un drame : sa sœur Sabina meurt dans un accident de voiture. Léa, elle-même gravement blessée, devient partiellement amnésique.
Quatre mois après l'accident, et contre l'avis de son médecin, Léa retourne sur l'île. Elle veut comprendre pourquoi elle était là et ce qui s'est passé. N'ayant aucun souvenir de son séjour, elle fait appel à ses amis d'enfance. Presque tous les membres de la bande sont restés à Kaltenhusen – Pierre, revenu s'installer au village à la fin de ses études de médecine, Mike, qui a créé une entreprise prospère et est maintenant marié avec Jacqueline, Margrethe et son frère Harry. Les anciens amis de Léa l'accueillent à bras ouverts, mais leurs récits divergent sur ce qui est arrivé. Léa peut-elle encore faire confiance à un seul d'entre deux ? Cherchent-ils à lui cacher quelque chose de leur lointain passé commun ?
 
Je tiens à remercier les éditions
Slatkine & Cie
pour l'envoi de ce service presse ainsi
que pour leur confiance
 
Extrait
 
Lorsque qu'un puissant désir pousse un homme à prendre la mer et que son bateau fait naufrage quelques années plus tard, les gens tels que Rupert Balthus disaient toujours: "si seulement il était resté à terre!" Mais, pour celui qui aspire à partir en mer, la vie vaut-elle vraiment la peine d'être vécue s'il ne peut quitter le rivage? Ne mourra-t-il pas tout autant, d'une mort qui sera seulement plus lente, plus silenci3use, plus douloureuse?

 
Mon avis
 
Ce service presse m'a donné l'occasion de découvrir l'auteur Éric Berg avec son roman "la mémoire des morts". Ce roman se lit très bien. La plume de l'auteur est accessible et fluide.
 
J'ai apprécié le soin porté aux personnages et aux relations entre les uns et les autres. Vous l'aurez compris l'auteur soigne ses personnages et nous emmène avec lui dans les diverses facettes de l'amitié, l'amour, les conflits, la jalousie... La toile se tisse lentement laissant au lecteur tout le temps nécessaire pour élaborer mil et une hypothèses quant à la résolution et aboutissement de cette histoire. Peine perdue en ce qui me concerne, j'y ai cru jusqu'au bout et soudain dans les dernières pages c'est le twist total.
 
Très bon roman par son côté psychologique, relations humaines ainsi que l'intrigue qui m'a tenue de la première à la dernière page. On ne se perd pas, c'est bien mené et la fin m'a laissée la bouche grande ouverte.
 
Je vous le recommande vraiment, vraiment, vraiment

Aucun commentaire:

CHRONIQUE - L'ogre du Salève

Olivia Gerig Thriller Éditions Encre Fraîche Paru décembre 2014 228 pages   L’ogre revenait à son antre avec un grand sourire aux ...