Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

POINT LECTURE #2 2019


 
AU MENU
 
1. Cœur de hérisson 1
2. L'air de rien
3. Les sœurs Carmines 1 / Le complot des corbeaux
4. Le goût du bonheur 1 / Gabrielle
 

CHRONIQUE - L'air de rien

Hélène Dormond
Contemporain - Nouvelles
Éditions Plaisir de Lire
Paru le 15 février 2018
129 pages
 
Nos préconçus nous rassurent. Forts de cet appui, nous pouvons évoluer dans un univers simplifié et prévisible. Statuts sociaux, règles de conduite, jugements à l’emporte-pièce, autant de codes auxquels nous adhérons, souvent sans les remettre en question. Les quinze nouvelles de ce recueil visitent avec une pincée de moquerie ou un zeste de douceur cette lecture que chacun de nous fait du monde, amalgame d’a priori susceptible de basculer en un instant… pour un rien… Le regard acéré d’Hélène Dormond invite le lecteur, à travers ses récits espiègles, à questionner les comportements et représentations des personnages de chacun de ces courts textes au gré de délicieuses boutades qui nous emmènent loin des sentiers battus.
 
Extrait
 
Quand je te dis que le rock est un style de vie, je cause pas à la légère. Mes vêtements, la déco de mon appartement, il y a une vraie harmonie chez moi. Blouson de cuir, lunettes noires, dessous de verres façon vinyle et guitare électrique au mur. Quand d'entres dans ma piaule, tu sais d'emblée chez qui tu es. J'en connais qui sont feng shui, ben moi je suis hard-rock. des pieds à la tête et bien au-delà.
 
Aux éditions Plaisir de Lire que je remercie encore pour ce service presse, Hélène Dormond publie un recueil de nouvelles que j'ai grignoté au rythme d' une petite nouvelle par ci, une petite nouvelle par là. J'avoue que je n'avais pas très envie de sortir de ce livre.
 
Sous une plume très agréable, bien tournée et bien maîtrisée, l'auteure nous propose des nouvelles dans lesquelles j'ai trouvé derrière chacune d'elles une petite morale et j'ai beaucoup aimé. Je pense être juste en disant que j'ai aimé tout ce que j'ai lu.
 
Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus étant donné qu'il s'agit de nouvelles pour ne pas tomber dans le spoiler. Je ne vais donc pas vous en raconter plus.
 
En conclusion, j'ai beaucoup aimé et j'ai été presque un peu triste lorsque je l'ai terminé car l'air de rien, je m'y suis bien plu dans le recueil de nouvelles de Hélène Dormond. Merci encore à elle pour m'avoir offert ces quelques bonnes heures de lecture.

CHRONIQUE - La coupure

Fiona Barton
Thriller
Éditions Fleuvenoir
Paru le 13 septembre 2018
480 pages
 
Quand quelques lignes en bas de la colonne des brèves révèlent la découverte d'un squelette de bébé sur un chantier de la banlieue de Londres, la plupart des lecteurs n'y prêtent guère attention. Mais pour trois femmes, cette nouvelle devient impossible à ignorer.
Angela revit à travers elle le pire moment de son existence : quarante ans auparavant, on lui a dérobé sa fille à la maternité. Depuis, elle cherche des réponses.
Pour Emma, jeune éditrice en free lance, c'est le début de la descente aux enfers, car ce fait divers risque fort de mettre son secret le plus noir à jour et de détruire sa vie à jamais.
Quant à Kate, journaliste de renom et avide d'une bonne story, elle flaire là le premier indice d'une affaire qui pourrait bien lui coûter quelques nuits blanches.
Car toutes les histoires ne sont pas bonnes à être publiées... Encore moins quand elles font resurgir des vérités que personne ne souhaite connaître.


Extrait

Le bébé m'a tenue éveillée une grande partie de la nuit. J'ai déchiré l'article du journal dans l'idée de le jeter à la poubelle mais au final je l'ai glissé dans la poche de mon gilet. J'ignore pourquoi j'ai fait ça. J'avais décidé de ne pas m'an préoccuper. J'espérais que ça s'en irait.
 
 
Ma première expérience littéraire avec Fiona Barton s'est déroulée au fil des pages de "La coupure" un roman que je qualifierais plutôt de Policier/Suspense. L'autrice de "la veuve" (qui est dans ma wishlist depuis sa sortie) a su retenir mon attention en me happant totalement dans cette histoire.

Le rythme frôle la perfection sous la plume de l'autrice qui alterne quatre points de vues féminins autour de la découverte des ossements d'un nouveau né. Sans être truffé de rebondissements il reste sobrement haletant tenant le lecteur à un fil du début à la fin du récit. Mais qui est cet enfant et quel rapport avec certaines des héroïnes du livre? Cette question taraude le lecteur tout en suivant de près les faits et gestes des personnages, qui remplissent très bien leurs rôles jusqu'au dénouement. J'ai été touchée et troublée par l'histoire de Emma.

Quand arrive la révélation finale, ou vous avez devinez ou vous vous mettez une grande gifle pour ne pas avoir su résoudre l'énigme. Car finalement c'est sous le nez du lecteur du début à la fin.

En conclusion, une très belle découverte en ce qui me concerne. J'ai apprécié le côté suspens en douceur et j'avoue m'être fait avoir par la révélation finale. Je vous le recommande si vous appréciez comme moi les romans sans trop de carnage et hémoglobine.



BOOK HAUL Janvier 2019

Viens me rejoindre sur Youtube
 et découvre mes dernières acquisitions livresques





 

RÉSOLUTION POUR 2019

Voici le moment de vous dévoiler ma seule et unique résolution pour l'année 2019. Mdr
 
Au retour de mes courses j'ai eu envie de vous rédiger un petit article à propos du zéro déchet.
 
J'espère réduire encore plus mes déchets en continuant à faire mes courses un maximum dans les magasins en vrac et au marché. Si je dois aller au centre commercial je n'hésite pas à laisser le maximum d'emballages dans leurs poubelles en protestation contre les emballages superflus.
 
Au début il n'est pas facile de changer nos habitudes mais petit à petit c'est une routine qui s'installe sans aucun problème. Le tout est d'y aller progressivement afin d'assurer un résultat au long terme.
 
En Suisse nous payons trois fois la taxe déchets: dans nos impôts, à la commune et deux francs Suisse par sac poubelle de 35 litres (1.66 euros).
 
Je souhaiterais également relever que trier les déchets c'est bien joli mais cela n'empêche pas qu'ensuite il faut les traiter et que cela pollue. La seule et unique solution est de les supprimer au maximum. Je ne comprends pas pourquoi nous ne reviendrions pas à des bouteilles consignées comme à l'époque pas exemple.
 
N'hésitez pas à partager en commentaire votre avis sur la questions et je vous dis à très vite.
 
Sandra

CHRONIQUE- Laisse tomber la neige

Cécile Chomin
Romance - Contemporain
Éditions J'ai Lu
Paru le 7 novembre 2018
317 pages
Le jour où tout a commencé ? Celui où je me suis embourbée dans la neige, en pleine nuit, à 600 km de Paris, après avoir été plaquée devant l'autel. La Reine des neiges, c'était moi, version robe en lambeaux et pieds gelés. C'est là que j'ai cru voir un grizzly. Un plantigrade genre Chabal, debout sur ses pattes arrière et plein de poils, qui a rugi : " Qu'est-ce que vous faites sur ma propriété? ". Hourra ! il y avait un habitant dans ce coin perdu. J'ai avisé la propriété : en fait, c'était un vieux chalet. Mais si je ne voulais pas mourir de froid, j'avais intérêt à convaincre l'autochtone de m'héberger pour la nuit...

Extrait

- Hugo, je n'ai même pas pris mon portable. C'est nul.
- Pourquoi faire? Tu veux téléphoner au yéti?
- Non crétin, pour faire une photo.
- À quoi ça sert? Même avec le meilleur appareil tu ne reproduiras jamais ce que tu ressens, là, maintenant. La fraîcheur de ta respiration, le rouge sur tes joues, les poumons en feu d'avoir chaud de l'intérieur et d'aspirer de l'air si froid. C'est ça, la vraie vie. Ce sentiment de bien-être après avoir fait une peu de sport et de voir ce paysage à couper le souffle. Ces reflets, ces couleurs, la tente que prend le lac au lever du soleil, le silence de la forêt tout autour... Enregistre, Claire. La meilleure photo, c'est ta mémoire.
A l'heure où je vous écris cet article il neige tout ce qu'il peut chez moi et j'avoue que cela m'aide à me re-plonger complètement dans l'ambiance de cette histoire. 

Dans une atmosphère chalet de montagne en plein hiver et chocolat chaud au coin du feu j'ai directement été accrochée par cette comédie romantique avec laquelle malgré quelques clichés j'ai passé un excellent moment de lecture.

Sans trop tomber dans la niaiserie les personnages bien travaillés qui se veulent attachants nous entrainent dans cette histoire très sympa et haute en couleurs malgré le manteau blanc qui sert de décor au récit.

En conclusion, une très bonne lecture romantique ponctuée d'humour qui accompagnera à merveille quelques heures de votre hiver. Baume au cœur garanti.

CHRONIQUE - Sauveur & Fils 1

Marie-Aude Murail
Jeunesse
Éditions L'école de loisirs
Paru le 13 avril 2016
329 pages
 
Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin...Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien. Mais à toujours s occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?
 
Extrait

Masquant son malaise à la vue des diverses entailles qui allaient du poignet à la saignée du coude, Sauveur tendit à Margaux sa boîte de Kleenex.
Plébiscité par Audrey de la chaîne Audrey bookword j'ai eu envie de découvrir le premier tome de cette série qu'elle affectionne tant.

J'ai beaucoup apprécié les personnages de ce roman en particulier Lazare. Et j'ai trouvé que les personnages secondaires sont très bien développés ce qui n'est pas toujours le cas dans les romans.

Traité avec finesse humour et intelligence, le sujet des maux qui peuvent toucher les enfants, les adolescents ainsi que leurs entourages est ici très bien exploité. En parallèle on devine l'histoire familiale de Sauveur et Lazare qui reste quant à elle dans l'ombre dans ce premier tome. Des questions restent sans réponses et il me tarde de connaître la suite afin d'éclaircir le mystère.

En conclusion, une excellente lecture en ce qui me concerne qui montre comment l'on peut se détourner de sa propre vie en se plongeant sans cesse dans celle des autres. PS: et je sais maintenant pourquoi il y a un hamster sur la couverture.

PILE À LIRE janvier 2019

Bonjour à tous,
 
J'espère que vous allez tous très très bien et je vous poste ce petit article en complément de ma vidéo que vous pouvez voir ICI afin de vous présenter ma pile à lire provisoire pour ce premier mois de l'année 2019. Je poursuis le challenge "coldwinter" et j'avoue être assez contente de mois cette année. Vous pouvez suivre mon avancement ICI.
 
Je viens de terminer le premier tome des "sœurs Carmines" et j'ai repris la lecture de "Gabrielle" qui est le premier tome de la série le goût du bonheur de Marie Laberge. Je l'avais mis de côté et je suis ravie de m'y replonger. J'en suis à la moitié (c'est tout de même un bébé de plus de 870 pages). En parallèle je grignote "l'air de rien" qui est un recueil de nouvelles concocté par Hélène Dormond.
 
Je pense poursuivre avec "Les dames du Lac" qui me fait un peu peur mai m'intrigue tout autant.
 
N'hésitez pas à me laisser des commentaire, je n'en reçois que rarement sur le blog snif...
 
Portez vous bien et à bientôt
Bises
Sandra

BILAN décembre 2018

Que des bonnes lectures pour clôturer l'année 2018
 
Du thriller, du policier, du suspens, du jeunesse, de la romance et du chick lit une belle palette de lectures qui ont étés bonnes et divertissantes pour clôturer cette année 2018.
 
ERECTUS
Un roman surprenant par son originalité et le questionnement qu'il impose au lecteur
 
WINTERHOUSE HÔTEL
Une aventure jeunesse avec des secrets de famille, un livre magique et un très bon suspens.
 
COMMENT NE PAS FAIRE PITIÉ À NOËL QUAND ON EST CELIBATAIRE
Une romance drôle et pétillante
 
LA COUPURE
Enquête et suspens jusqu'à un final surprenant.
 
LAISSE TOMBER LA NEIGE
Une romance très chouette sans tomber dans niaiserie.
 
SAUVEUR & FILS 1
Un petit coup de cœur pour ce roman jeunesse au sujet sensible traité avec douceur et intelligence.

CHRONIQUE - Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire

Joanna Bolouri
Chick-lit - romance
Éditions Albin Michel
Paru le 14 novembre 2018
416 pages
 
À trente-huit ans, Emily a un travail satisfaisant, des amis fabuleux, et surtout, un appart merveilleux, situé à 661 kilomètres de sa famille un peu trop intrusive. Sa seule source de stress est Evan, son jeune voisin, qui a tendance à écouter la musique à fond, et fait encore plus de bruit la nuit... Mais qu'importe ! Heureuse en couple avec Robert, Emily espère bien l'inviter chez elle pour Noël et lui présenter ses parents. Finies les questions indiscrètes ! Mais quand Robert rompt avec elle, Emily en est malade. Comment va t'elle pouvoir affronter sa famille ? Bien déterminée à reconquérir Robert, Emily fait appel au fêtard d'à côté...

Extrait 1

En plus, demain, c'est dimanche. Le jour où ma voix va parcourir les six cent soixante kilomètres qui séparent Londres des côtes écossaises, pour attendre directement l'oreille de ma mère et l'informer que j'ai commis une erreur. Il semble que non, je n'ai pas rencontré quelqu'une de bien, en définitive.

Extrait 2

- Je sais que tu es secrètement impressionnée par mes talents de chanteur et ma culture musicale, rétorque t-il en appuyant son bras contre la fenêtre du passager. Je suis plus surpris par ton manque de participation. Tu a à peine fredonné une note depuis qu'on est partis, il y a une heure, à moins que ce ridicule éternuement haut perché compte?



J'avoue que c'est la sublime couverture qui est la première raison qui m'a attirée vers ce livre. Après lecture du résumé je me dis qu'il paraissait parfait pour le coldwinter challenge ce qui apporte une excellente deuxième raison à cet achat. Et la troisième raison est que l'histoire ce déroule en grande partie en Ecosse et moi "Ecosse" est égal à mot magique.

Une histoire pétillante et drôle où une romance fraiche et joyeuse se dessine au cœur d'une famille loufoque avec comme toile de fond, l'hiver, la neige et Noël. Des personnages hauts en couleurs que j'ai adoré suivre dans ce roman. J'ai tellement apprécié que j'étais presque déçue d'arriver à la fin en tournant les dernières pages.

Comme vous le savez la romance n'est pas mon genre de prédilection mais là, j'en redemande encore. Oui oui oui

En conclusion, l'hiver étant toujours là, il est encore temps de vous glisser sous une couverture avec un bon thé et de déguster ce roman. Bon moment de lecture garanti.

POINT LECTURE #1 2019


CHRONIQUE - Winterhouse Hôtel 1

Ben Guterson
Jeunesse
Éditions Albin Michel
Paru le 31 octobre 2018
448 pages
 
Quelques dollars dans une enveloppe, un ticket de bus et une adresse : c'est ce que trouve Elizabeth Sommers devant sa porte close en rentrant de l'école, à la veille des vacances de Noël. Son oncle et sa tante sont partis pour trois semaines, et elle doit rejoindre Winterhouse Hôtel, où une chambre l'attend.
Surprise ! Loin de la pension miteuse qu'elle imaginait, Winterhouse Hôtel est un manoir fascinant, tout droit sorti d'un film de Wes Anderson. Cerise sur le gâteau, elle y rencontre Fred, un garçon de son âge, qui comme elle est passionné de livres, d'énigmes et de jeux de mots.
Tant mieux, car les mystères, codes et autres bizarreries ne manquent pas à Winterhouse, et ces vacances promettent d'être palpitantes !
  
Extrait
 
Nous t'avons prévenue à plusieurs reprises que nous devions nous absenter pour trois semaines et que tu ne pouvais pas rester seule en notre absence. Tu ne seras donc pas surprise par la teneur de cette lettre. Les portes et volets de la maison sont fermés. Tu trouveras dans cette enveloppe un billet pour le train du nord, départ dix-huit heures vingt. Ne le rate pas, et lorsque tu arriveras à Sternhaven demain, tu iras à la gare routière, où t'attend un autre billet. Il faut que tu prennes le bus qui conduit à Winterhouse Hôtel, où tu es attendue. Ci-joint également trois dollars, pour ton voyage. Tu recevras un autre billet pour rentrer après le Nouvel An. Interdiction de raconter tes inepties habituelles!

Pour la petite histoire
 
Comme beaucoup d'entre nous, il arrive que certains livres atterrissent dans notre pile à lire alors que cinq minutes auparavant nous n'en connaissions même pas leurs existences. Cela a été le cas pour celui-ci. Attirée comme un aimant pas cette sublime couverture, j'entrepris ce jour-là de lire le résumé et quelques minutes plus tard me retrouvait à la caisse avec mon trésor sous le bras.



 
Une ambiance de lecture parfaite pour cette période de l'année hivernale ponctuée de nombreuses illustrations.
Un hôtel en plein hiver, un livre magique et des personnages suspects font partie des ingrédients que Ben Guterson a choisi pour ce roman jeunesse que j'ai beaucoup apprécié. Il s'agit ici d'un premier tome et j'ai hâte d'en connaître la suite. J'espère une évolution de personnage pour notre héroïne qui m'a un peu agacée par moment mais rien de bien méchant je vous rassure.  Un suspens bien présent ravira le lecteur l'empêchant de reposer le livre à une heure décente. (Attention aux plus jeunes il y a école demain). Au terme du récit certains éléments sont dévoilés mais bien d'autres restent dans l'ombre des tomes à venir.
 
Le deuxième tome est paru en décembre 2018 pour sa version anglaise et la couverture n'a rien à envier au premier tome. Je vous laisse juger par vous-même.
Conclusion, une belle découverte jeunesse qui m'a fait passé un très bon moment de lecture et glisser le deuxième tome dans ma wishlist.


CHRONIQUE - Juste une ombre


Karine Giebel
Thriller - Suspens
Éditions Pocket
Paru le 7 mai 2013
608 pages
 
Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard...

 
Extrait
 

Elle a l'impression que cet après-midi sera sans fin, comme une perpétuelle punition.

Bonjour à tous et bienvenus sur mon blog pour cette chronique qui est la première de l'année 2019. Ce roman faisait partie de ma sélection pour le challenge #theblacknovember 2018 je l'ai donc lu en novembre. (Oui je sais j'ai du retard dans mes chroniques). Passons au vif du sujet.

Encore une excellentissime lecture faite en 2018 avec "Juste une ombre" de Karine Giebel, autrice que a rejoint ma liste des auteures que je lis pour la première fois. 608 pages dévorées avec angoisse et curiosité jusqu'à un dénouement très peu rencontré jusqu'ici dans ce genre littéraire.

Je vais commencer par vous dire que je salue l'ambiance et le réalisme que l'auteure a su me transmettre sous une plume efficace et très bien maîtrisée. La trame cohérante et bien ficelée avance grâce à des personnages réalistes auxquels ont peu tellement bien s'identifier que cela en devient troublant. Le doute plane tout au long du récit jusqu'au dénouement et cela a été un vrai page turner en ce qui me concerne. Une soif de vérité incontrôlée qui vous prend et ne vous lâche plus.

J'ai aussi beaucoup apprécié que le personnage principal soit une sorte de anti-héros, une femme imparfaite et presque agaçante par moment à laquelle Karine Giebel vous enchaîne, pour laquelle vous allez souffrir, espérer et finir par adorer malgré ses défauts.

En conclusion, un coup de cœur pour ce roman dans lequel j'ai surfé sur la vague du doute quand à savoir si l'héroïne est folle et sinon, qui serait cette ombre qui l'entraîne dans un véritable enfers.

HELLO WINTER!!!

Bonjour mes lutins,
 
Cette nuit nous entrons en hiver et à trois jours de Noël j'ai eu envie de venir papoter un petit coup sur le blog.
 
Pour ma part je poursuis mes lectures pour le ColdWinter challenge tout en jonglant avec les préparatifs de Noël et les vlogmas sur ma chaîne Youtube.
 
A propos du challenge, j'ai mis à jour la page "challenges" qui évoluera au fur et à mesure de mes lectures. Elle se trouve en dessous de la bannière du blog.
 
Encore une année ponctuée de belles lectures et rencontres. De partages et amitiés. Je vais vous préparer une vidéo spécial pour la fin d'année et j'espère que vous serez nombreux à venir partager avec moi en commentaire avant de tourner la page 2018 pour laisser place aux nouvelles aventures que 2019 nous réserve.
 
Vous allez enfin voir apparaître une fois par mois la vidéo "les blas blas de Sandra" où je partagerais avec vous des thèmes divers et variés tels que séries/cuisine/développement personnel et tout pleins de petits trucs bidules.
 
J'espère que de votre côté vous passerez de bonnes fêtes de fin d'année et vous donne rendez-vous très vite par ici ou ailleurs.
 
Bises
sandra

CALENDRIER DE L'AVENT 2018 - #VLOGMAS - 17 Décembre - CONCOURS


CHRONIQUE - Les secrets de l'île

Viveca Sten
Thriller
Éditions Albin Michel
Paru le 4 mai 2016
432 pages
 
Une froide journée de septembre, l'étudiant Marcus Nielsen est retrouvé mort dans son appartement de Nacka. Tout semble indiquer un suicide. Mais sa mère, convaincue qu'il a été assassiné, supplie la police de ne pas classer l'affaire.
Quand l'inspecteur Thomas Andreasson commence à enquêter, les pistes semblent mener à la base militaire de Korsö, devant l'île de Sandhamn, où le corps d'un autre homme vient d'être retrouvé. Contactée par Thomas, Nora Linde, qui depuis sa séparation passe beaucoup de temps sur l'île, essaie d'en savoir plus sur cette base fortifiée où, pendant des décennies, ont été formées les unités d'élite des chasseurs côtiers. Y a-t-il dans ce passé-là quelque chose qui ne doit à aucun prix surgir au grand jour ?
 
Extrait
 
Il courait devant Sandhamn sur la glace sombre et irrégulière, qui céda sous ses pas. L'eau l'avala, et il lui sembla que le froid brisait ses doigts et ses orteils. L'eau glacée expulsait l'air de ses poumons et vidait son sang d'oxygène.
 
 
Encore un roman qui dormait dans ma pile à lire depuis des lustres et que j'ai enfin sorti de mes étagères. Première expérience avec Viveca Sten auteure Suédoise.
 
Qui dit Suède, dit grand froid et les secrets de l'île plante un décor idéal pour cette période hivernale, nous plongeant dans une atmosphère thriller frissonnante autant par le genre que par l'ambiance.
 
Je ne savais pas trop si j'allais apprécier le thème car nous côtoyons ici le monde militaire avec un commando d'élite. Mais très rapidement Viveca Sten sait obtenir l'attention du lecteur. Dès les premières pages un premier cadavre entre en scène, puis les évènements s'enchaînent jusqu'au dénouement que l'on a absolument besoin de connaître.
 
Le seul bémol de cette lecture a été un personnage qui à mon avis ne sert pas à grand chose dans ce roman et pourtant on y revient très souvent de long en large. Je vous laisserais découvrir par vous-même son identité lors de votre lecture. Ne vous inquiétez pas, vous ne pouvez pas le manquer.
 
En conclusion, une bonne lecture malgré que ce livre aurait pu être raccourcis d'un bon nombre de pages si l'auteure ne s'était pas autant attardé sur un personnage assez peu utile.