Lectures et petites chroniques de Sandra mais pas que...

CHRONIQUE - Le cycle de Barcil 1 - ORGLIN LA PRIMITIVE

Jean-Marc Dopffer
Nouvelle - Fantasy
Autoédité
Paru le 24 décembre 2016
42 pages
 
De tous temps, les royaumes s'érigent puis s'écroulent sous l'œil des Dieux et de la Mère, créatrice de toutes choses sur Barcil. Tissées afin de garantir l'harmonie du monde, les ficelles du destin de chaque mortel glissent dans ses mains. Ainsi l'Équilibre est perpétué, cohésion précaire entre les morts et les vivants, entre les puissances du monde et du cosmos. Retirée aux confins des royaumes jumeaux de Tigyl et de Derhil, la petite Orglin vit à l'écart de la civilisation. La demi-elfe ne connaît que sa forêt originelle… et l'amour que lui porte ses parents, égalé seulement par l'azur sans fond de la voûte céleste. Cependant les plans échafaudés par Yencil, le Dieu de la Guerre à l'ambition sans borne, n'oublient pas cette créature. Il l'a compris : dans ses veines coule la science du combat, héritée du passé sanglant de ses parents. Alors les rouages du monde entrent en action ; la guerre fratricide ébranlant les couronnes royales déversera ses atrocités dans ce havre oublié. Les Danseuses du Ciel sont envoyées sur Barcil avec pour mission d'accomplir ses desseins. Parviendront-elles à édifier Orglin comme l'une des leurs ? Orglin se montrera-t-elle digne du destin que Yencil lui a réservé ?
 

L'auteur ouvre sa série "Le cycle de Barcil" avec un premier tome d'introduction sous forme de nouvelle et je trouve l'idée très originale.

Une ambiance médiévale enrobe ce récit fantasy  dans un monde qui promet de multiples aventures aux côtés de Orglin, une demi elfe qui accompli sa destinée. La plume de l'auteur est riche et fluide ce qui donne au texte une qualité indéniable.

Néanmoins, je n'arrive pas à me positionner clairement dans mon avis pour cette nouvelle. Je pense avoir besoin d'avancer un peu plus dans l'histoire. Je ne saurais dire si j'ai aimé ou pas. Je pense lire la suite dans le premier trimestre 2019 afin de me fixer.

En conclusion, un avis mitigé qui mérite que je poursuive ma lecture avec le tome suivant afin de faire pencher la balance.


UPDATE - POINT LECTURE - Octobre 2018


CHRONIQUE - Coeur battant

Axl Cendres
Contemporain
Éditions Sarbacane
Paru le 5 septembre 2018
192 pages
 
Alex, 17 ans, est un « hors-la vie ». Après avoir essayé d’éteindre son cœur, il se retrouve dans une clinique pour y être «réhabilité à la vie». Il y rencontre Alice, aussi belle que cynique ; Victor, aussi obèse que candide ; la vieille Colette, aussi espiègle qu'élégante ; et Jacopo, aussi riche que grincheux. À eux cinq, ils décident de s'évader de la clinique, direction le manoir de Jacopo. Le but du voyage? Se jeter d'une falaise, tous ensemble ça leur fera un projet commun ! Mais la route va leur réserver plusieurs surprises. Assez pour qu'Alex se demande si, finalement, la vie n'en vaut pas la douleur...


Extrait

Ses bras ont enlacé mon cou, elle riait, un peu bourrée elle aussi; elle riait sans fard, comme si l'alcool avait décapé la couche de cynisme dont elle se maquillait.
Je découvre Axl Cendres avec son roman "cœur battant" et ne connaissant ni l'autrice ni le résumé je me suis lancée dans cette nouvelle aventure livresque avec la curiosité d'une exploratrice en terrain inconnu.

Cinq personnages aux personnalités bien distinctes mais dont le point de départ va être une clinique dans laquelle ils sont en réhabilitation pour diverses raisons mais la principale étant la tentative de suicide.

Je ne vais pas trop m'attarder sur l'histoire il serait dommage de trop vous en divulguer mais plutôt sur la plume de l'autrice que j'ai trouvé extraordinaire. Comment Axl Cendres a t'elle réussi a écrire le drame de ses personnages tout en poésie et humour! j'ai adoré suivre ses personnages qui ont l'envie de mourir sans jamais me faire tomber dans la mélancolie. La dérision et la relativité du projet qu'ils ont en commun fait qu'ils en parlent (la plupart du temps) pratiquement comme si ils avaient comme projet d'aller faire un pique nic. Mais la vie réserve de belles surprises et nos cinq aventuriers vont évoluer et comme se le demande Alex "Est-ce que finalement la vie n'en vaut pas la douleur...". 
 
En conclusion, ce roman peut être comparé à un chocolat "mon chéri", un sujet fort ,enrobé d'une plume sucrée. A lire absolument.

CHRONIQUE - Chroniques du monde émergé 1

Licia Troisi
Fantasy - Jeunesse
Éditions PKJ
Paru le 18 septembre 2008
444 pages
 
Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets tout la distingue des autres habitants du Monde émergé. Fille d'un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l'esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit La Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L'heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir.
 
 
 

 
Une superbe couverture qui ne pouvait qu'attirer mon attention lors de l'une de mes visites à la bibliothèque. Il n'était pas du tout prévu au programme mais je n'ai pas pu m'empêcher de le glisser dans ma pile à lire d'octobre. Octobre le premier mois de l'automne avec halloween qui pointe le bout de son nez est à mon avis une période très propice aux lectures du genre fantasy et fantastique.
 
J'ai trouvé Nihal très attachante par son humanité, sa quête qui est la vengeance lui procure une détermination à toute épreuve mais c'est également sa faiblesse, aveuglée par sa soif elle ne fait pas toujours les bons choix et c'est indéniablement ce qui la rend très réalise. Une jeune fille torturée, marquée par les épreuves du passé qui ne recule devant rien.
 
Les personnages qui gravitent autour de Nihal sont également très intéressants surtout Sennar un jeune magicien qui aura également sont lot d'aventures et de tourments.
 
En conclusion, elfes, dragons, magiciens etc... contribuent à l'ambiance guerrière de ce premier tome qui a été une très bonne lecture en ce qui me concerne.
 
 
 

BOOK HAUL - SEPTEMBRE/OCTOBRE 2018


CHRONIQUE - Avant que l'Ombre

Marie Javet
Suspens
Éditions Plaisir de Lire
Collection frisson
Paru le 31 août 2018
340 pages
 
Lorsque Camille, récemment veuve, cherche un nouveau toit pour elle et sa fille, elle est mystérieusement attirée par une maison dont les occupants cherchent une colocataire. En s’installant, elle plonge dans l’univers de ces artistes marqués par leur passé commun. Que se cache derrière leur bienveillance apparente ? Quel événement a bouleversé leurs vies ?
 
Ils étaient autrefois libres, non conventionnels, pleins d’illusions et découvraient l’amour, l’art, la vie en communauté. Ce passé complexe se compose de pièces de puzzle, qui s’emboîtent au fil des pages. À ces pièces vient s’ajouter la présence d’une mystérieuse Ombre qui plane sur leur existence. Les incidents se multiplient, mettant à mal l’harmonie de la villa et de ses locataires. D’une façon incontrôlable, la vérité refait surface, confrontant chacun à son passé. Mais qui est cette Ombre et pourquoi en veut-elle aux habitants de la maison ?
 
Extrait
 
Paul Lansky avait rencontré la belle Délila un jour de mai où il peignait au bord de l'eau. Il n'avait jusque-là qu'une seule passion, une maîtresse exigeante et dévorante: son art. Il avait un projet en tête: représenter le lac et le ciel à différents moments de la journée. Il espérait que la capture, presque en continu, du paysage qui lui faisait face, lui révèlerait les secrets de l'Univers. Il pensait que l'homme devait communier avec la nature pour en comprendre les nuances. Pour lui qui n'avait d'autres armes que ses pinceaux et ses tubes de couleurs, d'autres bagages que ses modestes talents d'artiste, c'était sa façon de rendre hommage à Mère Nature. La peindre pour essayer de la cerner dans sa globalité, la représenter dans sa diversité, sous toutes ses parures, par tous les temps et à toutes les heures. C'était son obsession.
Après "la petite fille dans le miroir" paru en avril 2017, Marie Javet nous revient avec son deuxième roman "Avant que l'ombre" qui comme son prédécesseur intrigue par son titre énigmatique.
 
Comme dans son premier roman la plume de l'autrice qui se veut accessible mais d'une très belle justesse diffuse le suspens et la confusion tout en mettant lentement en place une à une les pièces du puzzle jusqu'au dénouement.
 
Entre passé et présent le roman se déroule pratiquement en hui clos dans cette maison particulière où l'on retrouve des personnages plutôt marginaux. Une ambiance très resserrée que j'apprécie énormément, cela donne une petite sensation de proximité à la limite du voyeurisme.
 
Une autrice dont j'apprécie beaucoup le travail fourni à la création de ses personnages. Je les trouvent très réalistes et vivants je pense sincèrement que c'est l'un des points forts de Marie Javet car j'avais eu le même sentiment avec La petite fille dans le miroir.
 
En conclusion, que du bonheur avec ce roman. Une fois de plus Marie Javet a su me séduire, me faisant passer un très bon moment de lecture.



CHRONIQUE - Coeur croisé

Pilar Pujadas
Contemporain
Éditions du Mercure de France
Paru le 2 juin 2016
136 pages
 
Déborah, Marie-France, Muriel, Eve et Béatrice : cinq femmes d'origines et d'âges très différents se succèdent dans le même appartement. Chacune a une bonne raison de se trouver là, plus ou moins légitime, plus ou moins honnête... A tour de rôle, elles tombent sur le même objet : le soutien- gorge rouge vif de la propriétaire, négligemment abandonné. Devant cet objet intime, chaque femme réagit de manière singulière. La présence du "coeur croisé" provoque en elles des sentiments confus et réveille le souvenir d'épisodes du passé... Chaque chapitre de Coeur croisé ressemble à une nouvelle. Mais, c'est bien un roman que composent ces différentes histoires qui se croisent et s'éclairent mutuellement, distillant le mystère, les énigmes et les surprises.
Pris au hasard lors d'une de mes flâneries à la bibliothèque je me suis laissée tenter par la couverture et le titre de ce roman. Je ne connaissais pas du tout l'autrice ce qui est venu conforter mon choix car la découverte d'une plume que l'on ne connait pas vous entraîne dans une aventure littéraire d'une autre dimension où tout est possible, le pire comme le meilleur. Je me suis donc lancée sur ce sentier inconnu jusqu'alors.
 
Le récit se lit très bien, on ressens un certain panache dans le style de Plilar Pujadas ce qui donne un bon rythme à ce roman et les pages se tournent rapidement et en moins de deux le livre est terminé, cent trente six pages c'est pas bien long me direz-vous, et bien cela dépend... comprendra qui pourra.
 
Nous allons ici voyager dans les souvenirs de cinq femmes qui vont se relayer. Cinq histoires dans l'histoire. Un roman très féminin et très intéressant du point de vue de sa construction. Fort, sensuel, touchant, dur... l'autrice a su en quelques pages transmettre une multitude d'émotions.
 
Ce cœur croisé est l'ingrédient qui va toutes les amener à réveiller des souvenirs pas toujours très agréables.
 
En conclusion, je suis très contente d'avoir découvert cette autrice avec ce court roman avec lequel j'ai passé un bon moment de lecture.


CHRONIQUE - La maison du soleil 1 et 2

Paru le 18 janvier 2017
200 pages
Shojo
Romance - Tranche de vie
 
Dessin: Taamo
Scénario: Taamo
Traduction: Olivier Claire
Éditeur VF: Pika
Collection: shojo
Origine: Japon - 2010
VF:  11 (en cours)
Tome 12 attendu pour le 21novembre 2018
VO: 13 (Terminée)
Conseillé: +12

Paru le 15 mars 2017
176 pages
Petite, Mao passait ses journées dans la famille Nakamura. La vie y était joyeuse et insouciante et comblait le vide laissé par l’absence de sa mère, partie avec un autre homme, et celle de son père, travailleur acharné. Plusieurs années ont passé… Le père de Mao s’est remarié et construit une nouvelle vie de famille à laquelle la jeune fille se sent étrangère. Hiro, l’aîné des Nakamura, vit seul dans la maison familiale depuis le décès de ses parents. Face à la détresse de la jeune fille, il lui propose d’emménager chez lui…


Me voici sous le charme de ce shojo dont le titre et les couvertures m'avaient séduite.

J'ai réellement adoré ce début de série aux dessins très plaisants et au scénario dans lequel on se laisse emporter sans retenue. Des personnages touchants auxquels on s'attache sans aucun effort.

La maison du soleil est sans conteste le genre de shojo que j'apprécie et dans lesquels je me glisse avec grand plaisir le temps de ces quelques pages qui nous content le quotidien de personnages dont la vie n'est pas toujours très simple.

En conclusion, un coup de cœur pour ce manga que j'ai dévoré et dont je me réjouis de découvrir la suite.


CHRONIQUE - Gift 2

Seinen
Suspens - Thriller
 
Dessin: Yuka Nagate
Scénario: Yuka Nagate
Traduction: Delage Arnaud
Éditeur VF: komikku
Collection:
Paru le: 16 mars 2017 2017
Pages: 208
Origine: Japon - 2015
VF: 8 (en cours)
Tome 9 attendu pour le 8 novembre 2018
VO: 13 (En cours)
Conseillé: +16

Un 'Dexter' au féminin qui offre la vie en donnant la mort.

Tamaki Suzuhara est une mystérieuse jeune fille qui œuvre en secret au sein d'un groupe se livrant au trafic d'organes.
Persuadée d'agir dans un esprit de "justice', elle ne se doute pas que l'émergence d'un nouveau concurrent risque de changer la donne. Préparez-vous à découvrir les pires tabous et travers de
la société nipponne !
Un manga coup-de-poing dans lequel l'immoralité devient morale !


Les points forts de la série

Mangaka talentueux et déjà reconnu pour ses mises en images d'histoires de scénaristes de renom (Buronson, Tetsuo Hara...) et pour "Hokuto no Ken - La légende de Toki" en France, Yuka Nagate revient en force avec une série qui bouleversera tout concept de la morale.
L'auteur mène cette nouvelle série en solo avec une remarquable virtuosité : l'histoire développée ici est passionnante, totalement fascinante et superbement dessinée ! Alternant avec habileté scènes chocs, destins tragiques et immoralité, "GIFT±" est un thriller qui nous vous lâchera pas. De plus, son dessin au scalpel captive : tour à tour précis, sanglant, explosif... il sait aussi prendre forme de superbes lavis. Une grande réussite narrative et graphique à découvrir !!
 
Mon avis au sujet de ce manga reste inchangé par rapport au premier tome dont vous pouvez lire la chronique ici.
 
Je ne vais pas trop en dire car il s'agit ici du deuxième tome. Néanmoins les dessins sont toujours aussi bons et le scénario original. Entre horreur et suspens l'ambiance m'avait déjà mise mal à l'aise lors de la lecture du premier tome avec des scènes très dures. C'est pour cela que j'ai décidé de ne pas poursuivre cette série.
 
Conclusion, en toute objectivité et sans tenir compte de ma sensibilité je pense que Gift est un excellent seinen qui vous fera passer de belles et frissonnantes heures de lecture.
 

CHRONIQUE - Food Wars 1

Shonen
Comédie - Gastronomie
 
Dessin: Shun Saeki
Scénario: Yuto Tsukuda
Traduction: Lebrun Lilian
Éditeur VF: Delcourt Tonkam
Collection:
Paru le: 10 septembre 2014
Pages: 224
Origine: Japon - 2012
VF:  25 (en cours)
Tome 26 attendu pour le 7 novembre 2018
VO: 31 (En cours)
Conseillé: +10
 
Le jeune Sôma a grandi dans les cuisines du restaurant familial et se prépare depuis toujours à prendre la succession. Mais sa vie se retrouve bouleversée quand son père accepte un poste dans un palace new-yorkais. Le jeune garçon est alors envoyé dans une prestigieuse école culinaire. Bien décidé à ne pas décevoir sa famille, Sôma devra rivaliser de génie pour s’imposer parmi les meilleurs espoirs.
 
 
Je cherchais un manga traitant de la gastronomie et j'ai entendu parler de Food Wars. Après avoir vu la couverture qui m'a beaucoup plu je ne me suis pas posé plus de questions et je l'ai acheté.
 
Il fait partie de ma sélection pour le #septembre1jour1manga et je l'ai lu le 4ème jour du challenge.
 
Les dessins sont assez sympas avec une préférence pour les représentations de "Mégumi" et "Sôma" qui sont trop mignons.
 
Un shéma assez basic pour le scénario qui tient son rôle efficacement en nous entraînant page après page dans les aventures culinaires de Sôma. J'ai bien aimé le message comme quoi on peut faire de la bonne cuisine avec des produits très basics.
 
Cela a été une lecture très sympa mais me voilà devant un dilemme de taille avec ce premier tome de Food Wars car la série est déjà très avancée et ça a l'ai d'être parti pour un moment étant donné qu'au Japon ils attendent le 32ème volume (haï ça fait mal). Comme certains d'entre vous le savent j'ai également lu "Food Wars l'étoile" qui est une extension indépendante de Food Wars et que j'ai également bien aimé. Je pense donc que je vais plutôt poursuivre la série "Food Wars l'étoile" qui est beaucoup moins avancée.
 
En conclusion, un bonne lecture sans être un coup de cœur pour ce premier tome.
 

CHRONIQUE - L'atelier des sorciers 1

Seinen
Tranche de vie - Romance
 
Dessin: Kamome Shirahama
Scénario: Kamome Shirahama
Traduction: Lamodière Fedoua
Éditeur VF: Pika
Collection: Seinen
Paru le: 7 mars 2018
Pages: 208
Origine: Japon - 2014
VF: 2 (en cours)
Tome 3 attendu pour le 3 octobre 2018
VO: 3 (en cours)
Conseillé: +12
 
 
Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a acheté à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique !
Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !
 

Sans grande surprise j'ai beaucoup aimé ce premier tome. J'en avais vu passer des kilomètres d'éloges sur les réseaux sociaux et je m'attendais à une bonne lecture.
 
L'univers de la magie ne pouvait qu'attirer mon attention et j'attends beaucoup pour la suite de cette série manga. J'espère ne pas être déçue malgré ce premier tome qui a été à la hauteur de mes espérances.
 
Coco va devoir faire ses preuves et cela ne va pas être de tout repos.
 
En conclusion, un très bon début qui laisse présager une série dont on attendra les tomes avec impatience.

CHRONIQUE - Isabella Bird 1

Seinen
Aventure - Historique
 
Dessin: Sassa Taiga
Scénario: Sassa Taiga
Traduction: Ludmann Sébastien
Éditeur VF: Ki-oon
Collection: Kizuna
Paru le: 12 octobre 2017
Pages: 224
Origine: Japon - 2013
VF:  (en cours)
Tome 5 attendu pour le 6 décembre 2018
VO: 14 (En cours)
Conseillé: +8

Le Japon du XIXe siècle hors des sentiers battus !
À la fin du xixe siècle, le Japon s'ouvre au monde et s'occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l'archipel... Le voyage s'annonce long et difficile, mais rien n'arrête la pétillante jeune femme !

Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa sœur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu'elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs !

Lancez-vous à la découverte d'un Japon traditionnel désormais disparu à travers les yeux de l'intrépide Isabella Bird ! Basé sur les écrits réels de l'aventurière, Isabella Bird, femme exploratrice est un récit passionnant sur la rencontre de deux mondes, dessiné avec un rare souci du détail par Taiga Sassa, nouveau talent prometteur !



J'ai entrepris une fabuleuse aventure avec le premier tome de "Isabella Bird" femme exploratrice.

Un manga aux dessins très détaillés et aux saveurs à la Indiana Jones qui m'a fascinée par la richesse des informations qu'il contient.  Oui car tout au long de l'histoire nous allons suivre les aventures et mésaventures de cette jeune femme tout en apprenant une multitude de choses au sujet des us et coutumes du pays.

En conclusion, un coup de cœur pour ce premier tome.

CHRONIQUE - Une fille comme elle

Marc Lévy
Contemporain
Éditions Robert Laffont
Paru le 18 mai 2018
384 pages
 
À New York, sur la 5e Avenue, s’élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres… Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l’ascenseur mécanique, une véritable antiquité. Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l’escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu’il est à la tête d’une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l’habitante du dernier étage.
Entrez au N° 12, Cinquième Avenue, traversez le hall, montez à bord de son antique ascenseur et demandez au liftier de vous embarquer… dans la plus délicieuse des comédies new yorkaises !
 
Extrait
 
Julius était adossé à la porte, la gravité de son regard m'avait effrayée, il s'en était rendu compte et ses traits s'étaient radoucis. J'aurais voulu faire une blague, trouver un bon mot pour tous les détendre. J'aurais pu leur demander par exemple si j'avais remporté la course, je suis certaine que papa se serait marré, enfin peut-être pas. Mais aucun son ne sortait de ma bouche, là j'ai vraiment eu peur. Maggie m'a rassurée, j'avais un tube dans la gorge, je ne devais surtout pas essayer de parler, ni même de déglutir. Maintenant que j'avais repris connaissance, on allait me l'ôter. Je n'avais plus du tout envie de faire rire mon père.
 

Cela faisait bien longtemps que je ne me plongeais pas dans un roman de Marc Levy et celui-ci me faisait de l'œil depuis sa sortie.

L'histoire se déroule pratiquement en huis clos et cela donne presque une impression de pièce de théâtre par moment ce qui ne me dérange pas du tout.

J'ai adoré l'originalité de cette histoire avec ses personnages divers et variés. Âges différents, classe sociale, sexe, ethnie etc...

Un roman qui aborde finalement un tas de sujets tels que la différence et les préjugés avec au centre de tout ce petit monde un ascenseur rétro que j'adore et tout cela saupoudré d'une petite touche de suspens. Le temps des gardiens d'immeubles avec qui l'on pouvait échanger deux mots et avec lesquels on se sentait un peu plus en sécurité et un peu moins seuls.

En conclusion, un bon moment lecture sans prise de tête, accessible et fluide qui saura vous déconnecter le temps de ces quelques pages.


CHRONIQUE - Le miroir des âmes

Nicolas Feuz
Policier - Thriller
Éditions Slatkine & Cie
Paru le 23 août 2018
261 pages
 
" Le nouveau phénomène du polar helvétique " Le Temps.

Nicolas Feuz, plus de 100 000 exemplaires vendus en Suisse, débarque en France ?
 
Lorsque le procureur Kramer se réveille à l'hôpital, il ne lui reste que quelques bribes de souvenirs : la terrasse d'un café, des visages souriants, la fête des vendanges de Neuchâtel, puis l'explosion. Ensuite, le trou noir.

Deux flics, Mollier et Jemsen se lancent sur les traces du Vénitien, un tueur sans pitié qui vient de faire parler de lui en abattant un policier.
 
Extrait
 
Le vénitien regarda sa victime dans les yeux. C'était son habitude et son plaisir. Il avait noté que les plus faibles succombaient à un arrêt du cœur, causé par la douleur. Les plus résistants mouraient étouffés par l'obstruction des voies respiratoires.
 
Mon avis
 
Nicolas Feuz nous revient avec son 9ème roman qui donne le ton d'entrée de jeux avec une scène des plus sanglantes. Car en effet, le tueur est un "artiste", un peu particulier certes mais maîtrisant l'art du verre de Murano d'où le surnom très approprié du "Vénitien". Je n'en dirais pas plus je vous laisse déguster.
 
Une fois de plus l'auteur situe son récit dans la région Neuchâteloise. Étant moi-même citoyenne de ce magnifique lieu cela m'a permis d'être aux premières loges pour visualiser les scènes et j'admets être toujours ravie lorsque je peux imaginer les lieux avec une telle précision.

Nicolas Feuz maîtrise le petit jeux de cache cache auquel il s'adonne (avec amusement j'en suis sûre) avec son lecteur. Après son époustouflante performance, je nome "Horrora Borealis" et le renversant "Eunoto" il nous balance (les mains dans les poches et un petit sourire narquois aux lèvres) "Le miroir des âmes" qui vous laissera la bouche ouverte et épuisés d'avoir tenté de démasquer le tueur. Car disons-le clairement, je constate une fois de plus que l'auteur sait brouiller les pistes et surprendre ses lecteurs avec des twists incroyables.

En conclusion, un nouveau très bon roman que Nicolas Feuz nous offre ici et il devient une habitude d'attendre le suivant avec une très grande impatience.


CHRONIQUE - Après la pluie 2

Seinen
Tranche de vie - Romance
 
Dessin: Posuka Demizu
Scénario: Jun Myuzuki
Traduction: Desbief Thibaud
Éditeur VF: Kana
Collection: Big Kana
Paru le: 30 juin 2017
Pages: 160
Origine: Japon - 2014
VF: 6 (en cours)
Tome 7 attendu pour le 5 septembre 2018
VO: 10 (Terminée)
Conseillé: +14

Masami Kondô, 45 ans, est divorcé et a un fi ls en garde partagée. C'est un homme ordinaire, plutôt distrait, le genre d'homme qui a toujours les cheveux en bataille, ou qui oublie de fermer sa braguette. C'est de lui qu'Akira Tachibana, 18 ans, lycéenne, est tombée amoureuse. Elle vient d'ailleurs de lui déclarer sa fl amme. Mais cet amour a-t-il une chance de se concrétiser ?

Mon avis

Ca bouge pas mal dans ce deuxième tome et j'aime toujours autant que le premier. Des dessins séduisants et une intrigue romantique qui tire le lecteur en avant.

La thématique du quand dira t'on est plus que jamais au cœur de ce deuxième tome et les personnages qui gravitent autour de notre petit couple jouent leurs rôles à merveille afin d'appuyer le scénario.

En conclusion, hâte de lire le troisième tome et je vous retrouve en fin de série pour un avis global.
 

CHRONIQUE - Après la pluie 1

Seinen
Tranche de vie - Romance
 
Dessin: Posuka Demizu
Scénario: Jun Myuzuki
Traduction: Desbief Thibaud
Éditeur VF: Kana
Collection: Big Kana
Paru le: 7 avril 2017
Pages: 160
Origine: Japon - 2014
VF: 6 (en cours)
Tome 7 attendu pour le 5 septembre 2018
VO: 10 (Terminée)
Conseillé: +14

Akira est une adolescente de 17 ans qui travaille dans un Family Restaurant après les cours. Elle est secrètement amoureuse du gérant du restaurant, Masami Kondo, un homme de 45 ans, divorcé, ayant un enfant.
Il n’est ni beau ni charismatique, juste un homme ordinaire, un peu fatigué, désillusionné, conscient de sa situation et de son âge qui avance.
Akira était autrefois l’espoir du club d’athlétisme.
Mais une blessure à la cheville lui a brisé ses rêves de gloire.
C’est au moment où elle était encore dans le deuil de sa passion sportive qu’elle a rencontré Masami. Il a fait preuve de gentillesse à son égard. Il n’a évidemment pas mesuré à quel point son geste a été salvateur pour Akira. Ni à quel point cela a fait naitre en elle le sentiment qu’elle porte aujourd’hui.
A force de discuter avec les filles de son âge, Akira s’aperçoit que ses gouts sont un peu décalés. Mais cela signifie aussi qu’elle n’a pas et n’aura sans doute pas à craindre l’apparition d’une rivale. Un jour, dans un élan inexpliqué, elle fait une déclaration à Masami. Ce dernier ne la prend pas au sérieux. Choquée, mais décidée à ne pas laisser la déprime s’emparer d’elle, Akira fait une nouvelle déclaration, qui cette fois, ne pourra pas être prise à la légère...

Quelle sera la réaction de Masami, qui tout en se souciant d’elle comme un père, est conscient des charmes de la jeune fille ?


Mon avis

Ce manga sonne le premier jour du challenge 100% manga #septembre1jour1manga lancé sur Instagram.

Cette chronique va être très courte car je ne trouve rien à redire à ce premier tome. J'aime beaucoup les dessins, l'avancement du scénario est bien dosé et l'histoire qui traite d'un sujet délicat est tout de même ponctuée de touches d'humour. Pour le moment je suis très emballé et me réjouis de découvrir la suite.

Je vais poursuivre le challenge en lisant aujourd'hui le tome 2 de cette série et vous donne rendez-vous demain pour une courte chronique.

CHRONIQUE - Juste avant le bonheur

Angès Ledig
Contemporain
Éditions Pocket
Paru le 2 octobre 2014
336 pages
 Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n'a pas l'habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend...

Cet ouvrage a reçu le Prix Maison de la Presse
 
Extrait
 
Il aime que je lui lise des histoires. Il en connaît certaines par cœur, et gare à moi si je change les phrases.
Il adore voir fleurir les décors de Noël dans les vitrines, le salon. Il dit encore "Nouël" et garde toujours les "r" pour lui.

Mon avis

Il m'a été difficile de ne sélectionner qu'un extrait pour ce roman tant il y aurait de passages à vous partager.
 
J'ai lu ce roman en lecture commune avec Audrey de la chaîne "Audrey BookWord" dans le cadre du "summer bingo" et je suis passée par tant d'émotions différentes tout au long de ma lecture qu'il va faire partie de ces romans que je n'oublierais pas.
 
La plume est accessible, fluide et touchante. L'autrice a parfaitement su me transmettre les émotions de ses personnages. Je ne m'attendais pas du tout à trouver un tel contenu et si la fin de l'histoire est feel good elle n'enlève en rien les traces indélébiles qu'un tel drame peu laisser et on le comprend bien.
 
Comment se relever et continuer lorsque le monde s'écroule autour de nous? avec du temps et les bonnes personnes qui nous tendent une main bienveillante.
 
En conclusion, une très belle lecture, de celles qu'on butine sur une plage en été ou au coin du feu en hiver.


CHRONIQUE - The promised Nerverland

Shonen
Suspens - Fantastique
 
Dessin: Posuka Demizu
Scénario: Kaiu Shirai
Traduction: Sylvain Chollet
Éditeur VF: Kazé
Paru le: 25 avril 2018
Pages: 193
Origine: Japon - 2016
VF: 3 (en cours)
Tome 4 attendu pour le 24 octobre 2018
VO: 10 (en cours)
Conseillé: +12

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Mon avis

C'est un premier manga autant pour le dessinateur que pour le scénariste et c'est très réussi. Une alliance qui a fait mouche nous embarquant dans une histoire aux débuts tout doux tout choux qui va très vite basculer dans un genre plutôt style film d'horreur. La bascule faite, vous vous retrouvez enchaînés à ce manga jusqu'à la dernière page.

Le style des dessins se démarque de ce que nous pouvons voir d'habitude et cela peut surprendre. Les traits sont fins et précis et pour ma part j'ai apprécié le coup de crayon de Posuka Demizu que l'on peut très facilement identifier au premier coup d'œil. En bref, il a su créer sa marque de fabrique. Le scénario est bien mené, clair et accessible. Que du bonheur.

En conclusion, foncez!



 

CHRONIQUE - Le cycle de Barcil 1 - ORGLIN LA PRIMITIVE

Jean-Marc Dopffer Nouvelle - Fantasy Autoédité Paru le 24 décembre 2016 42 pages   De tous temps, les royaumes s'érigent pui...