REPOST CHRONIQUE - Je suis un des leurs

 
 

J'ai le grand plaisir aujourd'hui de vous reposter ma chronique de "Je suis un des leurs" à l'occasion de sa sortie aux éditions Nouvelles bibliothèques.
 
Voici la nouvelle tenue de ce roman qui avait su m'emmener dans une aventure familiale au cœur de Madrid sous la plume très professionnelle de
David Ruiz Martin.
 
 
 
 
 
David Ruiz Martin
Historique - Aventure
Editions TheBookEdition
Paru le 20 mars 2018
389 pages
 
Lorsque Raúl Pontes, journaliste désabusé et mal dans sa peau, apprend l'existence d'un grand-père passé pour mort depuis trente ans, son sang ne fait qu'un tour.

Qui est cet homme et pourquoi a-t-il disparu aussi longtemps ?


Persuadé que ce nouveau coup est l'œuvre de ses sœurs et de son irresponsable mère, un seul choix s'offre alors à lui : celui de pousser la porte de ce passé occulte.


Horacio, ce grand-père au comportement amer lui demande alors une faveur étrange : retrouver son amour perdu il y a plus de soixante-dix-ans, lors de la guerre civile espagnole.


C'est sceptique que, finalement, Raúl accepte, ignorant que c'est un pan entier de sa propre histoire qu'il s'apprête à déterrer.


Ses indices le mèneront jusque dans les rues bondées de la capitale espagnole, en plein cœur du Madrid historique et de sa ferveur perpétuelle...


...mais le pousseront, aussi, bien plus loin, aux limites de l'insoutenable, où se mêlent les œuvres d'amour et de mort d'une guerre civile injuste et fratricide.


Lancé sur les traces de cet amour impossible, Raúl ignore que cette plongée fulgurante dans ce pays rongé par le souvenir ébranlera ses convictions et les fondements mêmes de sa propre existence.


Extrait

Parfois, lorsqu'une personne extérieure à vos tourments vous enfonce la tête dans votre propre merde, cela vous aide à en ressentir les mauvaises odeurs.

Mon avis

C'est avec grand plaisir que j'ai voyagé à Madrid sous la plume étonnamment aboutie de David Ruiz Martin, j'avoue que je ne m'attendais pas à que ce soit si bon et dès les premières pages j'ai apprécié le style de l'auteur.

Une histoire familiale, des secrets, du suspens et de l'historique car nous passons du présent au passé remontant le temps jusqu'à l'époque de la terrible guerre civile espagnole et ceci grâce à un journal intime mais je ne vous en dit pas plus.

Une très très belle évolution du personnage principal et c'est l'une des choses que j'ai le plus apprécié dans ce roman ainsi que d'en apprendre un peu plus sur cette période historique de mon pays d'origine. Il sera intéressant pour le lecteur d'y découvrir également tout le côté traditionnel espagnol tels que les habitudes de la population, la danse Flamenco, les tapas etc...

J'ai également apprécié d'y reconnaître des lieux, des rues que j'ai foulé ou entendu nommer par ma mère qui est Madrilène.

En conclusion, un roman très complet, bien écrit, cohérent. Je vous recommande chaudement ce voyage livresque riche et touchant.

CHRONIQUE - Space Battle Lunchtime 1

Natalie Riess
Comics - Jeunesse
Éditions Kinaye
Paru le 15 février 2019
120 pages
 
Space Battle Lunchtime est un show culinaire ultra populaire diffusé jusqu’aux confins de l’univers et sa nouvelle saison est sur le point de commencer ! Quand l’un des chefs sélectionnés jette l’éponge à la dernière minute, une apprentie pâtissière terrienne, Peony, se voit offrir la chance de le remplacer et de concourir pour la notoriété, la gloire et un prix de 20 000 Solarbucks. Elle doit simplement impressionner les juges aliens et battre les cinq autres chefs sélectionnés (aussi des aliens !) : la mystérieuse Neptunia, le sournois Melonhead, l’intimidant Jacques, la féroce Owline, et le robuste Meatabax.

Coincée entre des concurrents déloyaux et des ingrédients inconnus, Peony va devoir tout donner. Est-elle prête à surmonter le monde impitoyable de la cuisine intergalactique, ou s’est-elle surestimée ?
 
J'ai eu la chance de me voir proposer ce comics en service presse depuis la plateforme "Babelio". Le graphisme plein de peps de la couverture ainsi que l'originalité du quatrième de couverture n'ont laissé place à aucune hésitation. Je suis donc partie à la conquête de l'espace avec Peony, notre héroïne culinaire.
 
Ambiance science-fiction pour ce show culinaire haut en couleur où tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins. Notre héroïne qui se retrouve par hasard propulsée dans ce concours afin de remplacer un candidat qui a renoncé au dernier moment, va devoir faire preuve de perspicacité pour être à la hauteur car même les ingrédients mis à disposition ont été savamment inventé par cette autrice à l'imagination débordante.
 
Tome 2
Des candidats étranges et bien construits tout comme le reste des éléments de cette BD, ingrédients culinaires et appareils de cuisson divers et variés sont étrangers à Poeny, notre cuisto terrienne. Elle va devoir mettre les bouchées doubles afin de mener à bien sa mission tout en esquivant les coups bas et la déloyauté.
 
J'ai adoré l'originalité du scénario, les dessins, les couleurs, les personnages. Cette BD est pétillante et offre une fin badaboum bam boum avec un retournement de situation qui pousse indéniablement à souhaiter tourner les premières pages du deuxième tome dont la sortie est prévue en juin 2019.
 

En conclusion, très bon moment de lecture pétillant et haut en couleur.

CHRONIQUE - Le douzième chapitre

Jérôme Loubry
Thriller - Policier - Suspense
Éditions Calmann Lévy
Paru le 19 septembre 2018
360 pages
 

Été 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables.

Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît.

30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les évènements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire.
 
Extrait
 
Ce lundi, donc, alors que je me servais un deuxième café (juste avant le traditionnel passage de la vieille dame), le téléphone de la maison a retenti. À cet instant, cette simple sonnerie ne représenta qu'un détail mineur, et eut pour effet non pas de m'inquiéter (comment aurais-je pu savoir?), mais de me rappeler l'importance de brancher le répondeur dès le lever.
Un titre et un quatrième de couverture plus qu'intrigants ont été à l'origine de l'intérêt que j'ai porté à ce roman de Jérôme Loubry.
 
Le schéma narratif entre présent et passé a été très bien maîtrisé par l'auteur et le suspens porté par des personnages bien construits m'ont fait passer un excellent moment de lecture.
 
Le douzième chapitre intrigue et vous pousse à tourner les pages avec avidité jusqu'au dénouement qui est surprenant. Il fait partie de ces romans que l'on n'oublie pas, qui marquent vos heures de lecture par son originalité.
 
En conclusion, secrets, manuscrit énigmatique, retour dans le passé... , des éléments qui match avec moi et encore plus lorsque l'auteur maîtrise sa petite cuisine sous une plume très agréable et claire. J'espère bientôt lire "les chiens de détroit" du même auteur.
 

Une plongée suffocante dans les entrailles pourrissantes de Détroit, devenue cimetière de buildings Novembre 1998. Le corps du petit Peter est découvert dans un buisson de Palmer Park. Il a été enlevé, étranglé puis déposé là par un homme dont la taille, d’après les rares indices récoltés, dépasse de loin celle du commun des mortels. L’enquête est confiée à l’inspecteur Stan Mitchell, alias « le Molosse », un flic violent banni de Washington et exilé à Détroit, cette cité géante autrefois gloire de l’industrie automobile devenue capitale du crime et qui, chaque jour, sombre un peu plus dans la décrépitude. Bientôt, les enlèvements se multiplient et la presse commence à parler du « Géant de brume », croquemitaine terrifiant dévoreur d’enfants décrit par un témoin anonyme. Et tandis que la police patine, que Détroit se vide de ses habitants, Mitchell s’enfonce toujours un peu plus dans l’alcool et la solitude… L’affaire lui est retirée puis, avec le temps, à l’image des maisons de Détroit, abandonnée et oubliée. Quinze ans plus tard, les disparitions recommencent. Mitchell qui a réussi à arrêter la spirale de sa déchéance est à nouveau sur le coup, épaulé par une jeune inspectrice récemment arrivée en ville, Sarah Berkhamp. Grâce à eux, le tueur, un géant placide nommé Simon Duggan, est enfin arrêté. Deux enfants n’ont toujours pas été retrouvés et sont peut-être encore en vie. Mais Duggan refuse de coopérer. Il ne veut parler qu’à Sarah. Pour sauver les enfants, la jeune femme va devoir écouter les fantômes du passé…

LA MACHINE À REMONTER LE TEMPS Mars 2018


CHRONIQUE - La tête sous l'eau

Olivier Adam
Jeunesse
Éditions Robert Laffont
Paru le 23 août 2018
224 pages
 
Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l'air perdu. Il m'a pris dans ses bras et s'est mis à pleurer. Un court instant j'ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
Puis il s'est écarté et j'ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : " On l'a retrouvée. Merde alors. On l'a retrouvée. C'en est fini de ce cauchemar. "
Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n'en avions pas terminé.
 
Extrait
 
Il pleut. ça fait des jours qu'il pleut. Si tu savais comme c'est glauque ici. Mais c'est mieux comme ça. Au moins le temps et moi on s'accorde. "Il pleure dans mon cœur comme il pleut sur la ville..." Ce bon vieux Verlaine. Je sais. Tu l'as toujours trouvé trop sentimental. Et puis tu préfères Booba. Mais qu'Est-ce que tu veux, je suis d'humeur à me plaindre. À me vautrer dans la tristesse. D'humeur à lire de la poésie en écoutant des chanteurs barbus qui grattent leurs guitares en bois.
 
 
Ce roman m'a permis de découvrir Olivier Adam, un auteur que je n'avais jamais lu jusqu'à maintenant.

Ce roman jeunesse a rempli son rôle, offrant un bon suspense avec des personnages intéressants et bien construits autour d'un thème très actuel et contemporain.

Sous une plume agréable et une trame bien construite, l'histoire est prenante du début à la fin. Et c'est à ce moment la (à la fin) que j'ai été un peu déçue par le dénouement. J'aurais aimé y trouver autre chose en ce qui concerne "le coupable" mais c'est très personnel.

En conclusion, comme une brise agréable qui ne fait que passer ce roman m'a offert un bon petit moment de lecture, mais sans plus.
 

CHRONIQUE - Les dames du lac

Marion Zimmer Bradley
Fantasy - Historique
Éditions Pygmalion
Paru le 25 mai 2016
399 pages
 
"Jadis on m’a donné les noms les plus divers : ceux de sœur, d’amante, de prêtresse, de mage et de reine."
Morgane la Fée, prêtresse d’Avalon.
Quand Viviane, prêtresse d’Avalon, arrive accompagnée du grand sage Merlin, Ygerne, femme du duc de Tintagel, ne peut contenir la joie de revoir sa sœur. Mais elle est de courte durée. La Dame du Lac lui annonce sa prochaine grossesse – fruit d’une union avec un autre homme – et le destin de l’enfant qu’elle portera : futur Haut Roi de Grande Bretagne, il unira et protégera les peuples présents sur ses terres ainsi que leurs croyances contre les assauts des envahisseurs. Consciente de ne pouvoir échapper aux forces d’un inéluctable destin, Ygerne se soumet à la volonté de la Déesse… Mais dans un monde où chacun défend son Dieu et où temps anciens et modernes s’affrontent, la paix entre tous ne pourra régner qu’au prix de nombreux sacrifices. La légende du Roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde a rarement inspiré un roman d’une telle envergure. Pour la première fois publiée dans son intégralité, l’auteur nous offre ici une nouvelle et fascinante reconstitution de l’un des thèmes romanesques les plus impérissables de toute l’histoire de l’Occident.


Extrait 1

Morgane parle...

Jadis on m'a donné les noms les plus divers: ceux de sœur, d'amante, de prêtresse, de mage et de reine. aujourd'hui, le temps de la sagesse venu pour moi, je pense proche le jour où ces choses devront être connues. Mais à dire la vérité, la vérité toute simple, je pense que ce sont les chrétiens qui raconteront la fin de l'histoire; en effet, le monde des fées se sépare à jamais du monde où le Christ règne en maître. Je n'ai rien contre le Christ, mais seulement contre ses prêtres, qui appellent démon la Grande Déesse et lui dénient tout pouvoir ici-bas. A u mieux, disent-ils, sa puissance lui vient de Satan, ou bien encore la revêtent-ils de la robe bleue de la Dame de Nazareth, prétendant de surcroît qu'elle fut toujours vierge. Or que peut donc savoir une vierge des douleurs et des larmes de l'humanité?

Extrait 2

Morgane parle...

"Tous les Dieux ne sont qu'un"

"Ainsi, la vérité elle-même oscille-t-elle entre la route de l'Île des Moines et celle d'Avalon, qui s'enfonce de plus en plus dans les brumes de la Mer d'Été."

"Telle est ma vérité, la vérité de Morgane, celle qu'on appelait, dans les temps qui s'éloignent irrémédiablement, la fée Morgane."

A l'heure actuelle nul ne sait encore si la légende Arthurienne est basée sur des faits réels. Si elle tire quelques vérités de personnages ou d'évènements qui auraient bien eu lieu à une époque très lointaine. C'est pour cela que le classer uniquement dans le genre fantaisie me pose un peu problème. Je vais donc le glisser également dans le genre historique.
 
J'ai aimé explorer cette légende qui nous est contée d'un point de vue féminin. La femme est mise en avant et elle prends la parole haut et fort. On se rend compte que son rôle était important, tout au long de l'histoire. Les adeptes de "Morgane est mauvaise" pourront être surpris en prenant connaissance de sont parcours et adoucir leur sentiments revêches à son égard. Fascinante et attachante, c'est cette image qu'il me reste d'elle au thermes de cette lecture.
 
Période plus que tendue où le christianisme souhaite plier les païens et les convertir au Christ. La religion, les croyances et les stratégies politiques sont au cœur de ce livre. L'amour, l'amitié et la loyauté également. Comme dans la bible il faut parfois savoir lire entre les lignes et certains passages donnent matière à réflexion.
 

J'ai passé un très bon moment de lecture réfléchie. Cela n'a pas été une lecture boulimique au contraire, elle a été lente, mâchée avec précaution et digérée doucement. Portée par des personnages marquants avec leurs déterminations, leurs doutes, leurs craintes et leurs faiblesses.

En conclusion, immersif et instructif.

CHRONIQUE - Ma mère et moi 1 / Chaud devant!

Marc Cantin & Isabelle Maroger
Bande dessinée - Adolescents
Éditions Clair de Lune
Collection Espiègle
Paru le 7 octobre 2011
40 pages
 
Cloé adore sa mère, et sa mère l'adore... mais ce n'est pas pour autant toujours simple de vivre ensemble ! Cloé est parfois un peu gaffeuse, et sa mère se met vite en colère ! Mais quoi qu'il arrive, ces deux-là restent inséparables !

 
Parfois les achats imprévus se trouvent être de belles découvertes. Ce fut le cas avec cette bande dessinée destinée à un large public et composée de dix neuf petites histoires.
 
Adolescents et parents se reconnaitront à travers ces anecdotes mises en scène à travers de supers illustrations colorées. Des situations classiques et récurrentes, entre parents et ados qui m'ont bien fait rire tellement c'est réaliste.
 
En conclusion, raconté avec humour et justesse, sans prendre parti ni pour les parents, ni pour les ados cette bande dessinée est un vrai régal.


CHRONIQUE - Sauveur & Fils 2

Marie-Aude Murail
Contemporain
Éditions L'école des loisirs
Paru le 9 novembre 2016
314 pages

Côté jardin, Sauveur mène sa vie avec son fils Lazare, 9 ans et il a quelque espoir de reconstruire une famille avec Louise et ses deux enfants. Côté ville, Sauveur reçoit ses patients : Ella, qui se travestit en garçon, Blandine, qui se shoote aux bonbons, Samuel, qui ne se lave plus, etc. Mais n'oublions pas pour autant les autres espèces animales dans cette saison 2. Vivent les hamsters, les ouistitis, et en guest-star : Pépé le putois !
Extrait
 
- Blandine?
Sauveur venait d'ouvrir la porte de la salle d'attente, mais celle-ci était déserte.
- Là! fit une voix partant du sol.
Blandine se tenait accroupie dans un angle de la pièce.
- Je me muscle les cuisses, fit-elle en se redressant. j'ai les jamb
es comme des allumettes.
 
 
Sans trop m'attarder sur ce deuxième tome pour des questions de spoiler, je peux néanmoins vous confirmer une fois de plus que j'adore cette saga. Je m'y suis à nouveau plongée avec grand plaisir et savouré ma lecture.
 
Sauveur & fils réussi à vous conter des destins difficiles tout en vous faisant sourire. Un humour bien dosé et bien placé qui aide le lecteur à s'impliquer émotionnellement juste ce qu'il faut quant il faut.
 
Les personnages sont toujours aussi attachants et j'ai hâte de lire le troisième tome pour suivre leurs aventures.
 
En conclusion, cette saga reste un coup de cœur après ce deuxième tome. Affaire à suivre.



CHRONIQUE - L'âme déracinée

Manuela Ackermann-Repond
Contemporain
Éditions Slatkine
Paru le 29 janvier 2019
392 pages
 
À la fin des Années folles, Angelo grandit, heureux, en Calabre avec sa petite sœur bien-aimée…

Des années plus tard, Angel, acteur adulé et un brin désabusé, cherche un sens à sa vie. « Et si Dieu m’avait oublié dans ses plans ? » La question brûlante qu’il se pose le poursuivra sa vie durant, au gré de rencontres toxiques, d’émerveillements éphémères, de passions charnelles et de certains événements marquants du XXe siècle, entre Europe et Hollywood.

Au travers du destin de ce petit garçon calabrais, le roman traite des thèmes universels que sont le déracinement, l’identité et la culpabilité.
 
Extrait
 
A ma grande joie, je reconnus aussitôt l'endroit, l'escalier qui courait le long de la façade ocre, le balcon exigu à la barrière branlante où le linge séchait, le toit de tuiles arrondies, je notai que certaines avaient été changées récemment. Le poulailler se dressait encore dans la cour, par contre, aucun âne ne broutait plus dans l'enclos. À l'intérieur, la longue table de bois trônait, immuable, dans la pièce principale tandis que l'odeur de fumée due au four à bois me surprit. La Nonna chassa tous les voisins sur le pas de sa porte, balayant l'air de ses bras et poussant des exclamations faussement courroucées. Toute cette agitation contrastait tellement avec l'austérité de l'hôtel de Paris. Elle se tourna vers moi, ses yeux riaient comme dans mon souvenir. En cherchant mes mots en dialecte, je lui demandai où étaient le grand-père et ma fratrie.


J'ai à nouveau rejoint Manuela Ackermann-Repond le temps de tourner les 392 pages de l'âme déracinée, son deuxième roman paru en début d'année aux éditions Slatkine et je la remercie pour la confiance qu'elle m'a porté en me confiant la lecture de son deuxième bébé.
 
Je me suis à nouveau laissée emportée par cette plume que j'avais déjà tant aimé lors de la lecture de "La capeline écarlate". Je suis sensible à la tournure des phrases dans un livre et l'auteure continue d'exercer ce magnifique pouvoir dans son deuxième roman.
 
C'est un personnage fort et attachant au destin qui bascule du jour au lendemain qui est au cœur de ce récit. Balayant des années d'enfance heureuses pour un monde totalement inconnu. La perte de repères, d'identité. Un petit Angelo que l'on aimerait protéger, consoler, rassurer. Peu à peu, vu de l'extérieur, il devient un homme scintillant, mais si tourmenté et malheureux à l'intérieur, à l'abri de tous.
 
Une fois de plus Manuela Ackermann-Repond m'a mis une belle claque à la fin du roman qui m'a laissé un goût amer d'injustice et les yeux humides de larmes contenues.
 
En conclusion, un roman écrit avec le cœur où l'on ressens aisément l'amour de l'auteure pour l'écriture. Une très belle ballade livresque au dénouement qui fâche.

VLOG #mars2019à5000 #3


CHRONIQUE - La sorcière du Javroz

Antoinette Bourquenoud
Historique - Suspense
Éditions Montsalvens
Paru le1er décembre 2018
240 pages

Le fantôme de la Bayauda serait de retour », murmurent les habitants de Féguières. Enfant du siècle des Lumières, Célestin Frignac ne s’en émeut pas. Ses sentiments pour Luce et l’arrivée d’un singulier visiteur le préoccupent davantage. Après le décès du cordonnier Pierrot Fragnière, les incidents se multiplient dans le village. La rumeur se propage. Bêtes et hommes subiraient-ils l’influence d’un mauvais sort ? Une étrange corneille plane sur le val de Charmey, telle l’ombre des drames anciens. L’esprit rationnel du jeune illustrateur vacille, tandis que passé et présent s’entremêlent. Parviendra-t-il à en dénouer les fils

Extrait

Un premier souffle s'égara entre les branches, presque incongru dans l'air figé de l'après-midi. Avec un bruissement de contrariété, les deux sapins s'inclinèrent vers le muret que longeait le chemin. Leur mouvement surprit le jeune homme qui l'empruntait à cet instant. Il perçu comme une menace dans l'ondoiement des arbres qui veillaient sur les ruines de la Bayauda. Instinctivement, il allongea le pas avant de se ressaisir. Rien de surnaturel là, juste le vent qui se levait.

Célestin Frignac sourit en continuant sa route. Il avait réagi comme l'aurait fait un natif du coin, se hâtant de s'écarter de la propriété abandonnée. L'incendie qui avait ravagé l'habitation vingt ans plus tôt, peu de temps après le décès de ses propriétaires, avait confirmé aux yeux de beaucoup qu'une malédiction pesait sur cet endroit. Bien qu'il ne crût pas à ces rumeurs, il s'amusa de constater qu'elles pouvaient quand même l'influencer.


Je tiens tout d'abord à remercier Antoinette Bourquenoud pour l'envoi de son roman et la confiance qu'elle m'a porté en me confiant ce deuxième volet des aventures de Célestin qui est à nouveau une pure merveille éditoriale. Comme son grand frère Mort sur la Jogne, ce livre est parsemé de très belles illustrations réalisées par Corentin Meige.

Fidèle à elle-même l'auteure nous offre avec de belles tournures de phrases et un vocabulaire très bien choisi un roman à suspense historique où fantômes, croyances, rumeurs, légendes et vengeance seront les principaux ingrédients de cette histoire.

J'étais très contente de retrouver Célestin que j'ai pu côtoyer le temps de ma lecture de Mort sur la Jogne ainsi que Luce, cette fille qui a pris possession de son cœur. Mais tout ne se passe pas toujours comme on le voudrait et les sentiments sont parfois malmenés.

J'ai aimé suivre cette enquête qui se déroule en Suisse ainsi que l'histoire plus personnelle de Célestin. Les personnages sont attachants et l'histoire passionnante jusqu'au dénouement.

En conclusion, un très bel objet-livre écrit avec intelligence, cohérence et passion, au suspense bien maîtrisé jusqu'au dénouement final. Dois-je encore vous préciser que je le recommande à tous les amateurs du genre?

CHRONIQUE - La machination

Jeremy Ergas
Policier - Thriller
Éditions Slatkine & Cie
Paru le 7 mars 2019
477 pages
 

Un meurtrier à Genève... Un premier thriller glaçant.
 
Une nuit de novembre à Genève, un jeune écrivain en vogue, Benjamin Novelle, est torturé et tué au retour d'une soirée littéraire. Le lendemain, des promeneurs découvrent son corps, un texte est gravé dans le dos en lettres de sang avec une précision spectaculaire. C'est une liste des "Sept Commandements de l'Écriture' que Novelle a enfreints.

Le meurtre fait la une des journaux et la peur s'installe dans la ville, d'autant qu'un éditeur et un agent littéraire célèbres sont aussi retrouvés assassinés au cours des semaines qui suivent. Sur leurs dos, d'autres commandements ont été inscrits à l'aide d'une machine d'exécution semblable à celle de La Colonie pénitentiaire de Kafka.
L'objectif du tueur est maintenant clair : par ses actes de terrorisme littéraire, il veut restaurer la grandeur passée du livre et l'empêcher de devenir un vulgaire objet de consommation. Reste à déterminer le coupable parmi les écrivains genevois suspectés...
 
Extrait

Novelle ne se trouvait plus qu'à cinquante mètres de moi. J'étais calme, pas la moindre anxiété. Je m'étais dissimulé dans l'épais buissons: seul le canon noir de mon taser dépassait des branchages. J'avais dû enlever mon imperméable à cause du bruit des gouttes d'eau sur le plastique. J'étais trempé de la tête aux pieds, transi par la pluie qui tambourinait sur mon front. Je respirais l'odeur de végétation humide, les narines grandes ouvertes. Le temps passé dans l'obscurité m'avait métamorphosé, Un instinct animal me pénétrait jusqu'aux os, tout comme l'humidité et le froid. Je ne pensais plus qu'à ma proie, prêt à bondir et à exécuter les gestes que j'avais répétés tant de fois.
 
Un thriller qui se déroule à Genève? Bouge pas j'arrive!
 
Comme vous le savez très certainement déjà, j'affectionne les romans dont le récit se déroule en Suisse. Les histoire qui ont pour toile de fond un environnement connu donne au lecteur une immersion plus importante au cœur de l'histoire et c'est ce que m'a offert Jeremy Ergas avec La machination, son dernier roman paru aux éditions Slatkine et Cie.
 
La plume maîtrisée de l'auteur nous emporte au cœur d'un Genève en ébullition suite à la découverte du corps de Benjamin Novelle, un jeune écrivain en vogue ainsi que ceux d'un agent littéraire et un éditeur. Si le résumé nous dévoile d'entrée les motivations du tueur il n'en reste pas moins que les soupçons du lecteur vont bon train. Dès le départ on pressent que le meurtrier flâne dans le récit sous notre nez ce qui installe un suspense assez soutenu.
 
Sans avoir été une lecture qui marquera ma vie à jamais j'ai néanmoins aimé. J'ai beaucoup apprécié les personnages de l'inspecteur et de son assistant qui m'a bien fait rire.
 
En conclusion, un bon petit thriller qui rempli très bien son rôle sans être une lecture transcendante.

RECETTE - Adoucissant lessive maison


Voilà encore une expérience validée avec cet adoucissant fait maison. Simple et rapide à élaborer pour le zéro déchet en récupérant vos anciens bidons et avec des produits naturels.

Il vous suffit de mélanger (attention la réaction du mélange peut surprendre car ça mousse mais c'est normal).

  • 1 c.c de bicarbonate de soude
  • 150 ml de vinaigre blanc
  • Puis ajouter 250 ml d'eau
  • 15 gttes d'HE (huile essentielle) de votre choix)
La lavande peut être un bon choix en HE car elle a la propriété d'être antimites.
En ce qui me concerne je double les doses pour en faire une plus grande quantité à la fois.

LAISSER REPOSER 24H AVANT LA PREMIÈRE UTILISATION

Agiter doucement avant chaque emploi.

Compter 60 ml par machine

RECETTE - moutarde à l'ancienne

J'ai testé une moutarde à l'ancienne faite maison un peu trop forte pour moi mais le goût excellent et sa consistance onctueuse accompagneront à merveille vos plats.

J'ai acheté mes ingrédients en vrac et j'ai utilisé un bocal de récup. On est dans le zéro déchet par excellence.


INGRÉDIENTS

  • 15 gm de moutarde jaune (graines)
  • 15 gm de moutarde noire (graines)
  • 35 ml de vinaigre blanc
  • 55 ml d'eau
  • 20 ml d'huile de colza
  • 15 gm de miel
  • 20 gm de farine complète
  • 3 pincées de fleur de sel
  • 3 tours de moulin à poivre
  • 3 pincées de curcuma (facultatif)

PRÉPARATION

  1. Faire tremper les graines dans l'eau et le vinaigre environ 2h
  2. Mixer les graines avec leur bain de trempage
  3. Ajouter l'huile et le miel mixer à nouveau
  4. Ajouter le reste des ingrédients et mixer à nouveau

BILAN LECTURE février 2019

  1. Sambre 1
  2. Les dames du lac
  3. La sorcière du Javroz
  4. La machination
  5. Bleu calypso
  6. Le testament d'Allan Berg
  7. La face cachée de l'arc-en-ciel

BOOK HAUL - Mai 2019